Archives par mot-clé : Pinakes

Appel à collaboration à Pinakes – 2 séance de formation (novembre-décembre 2023)

[COMPLET. Possibilité de s’inscrire pour la session suivante: 2 avril et 7 mai 2024]

Suite au succès du premier appel à collaboration pour Pinakes (automne 2022), et du second appel (printemps 2023), la Section grecque de l’IRHT a décidé de poursuivre l’ouverture de la base de données à des contributeurs externes.

Le public visé est celui des utilisateurs réguliers de Pinakes (connaissant bien la base) qui souhaitent apporter bénévolement leurs compétences : étudiants (à partir du Master), enseignants, chercheurs, etc.

La formation portera sur deux thèmes:

  • ajouter de la bibliographie
  • modifier et corriger le contenu des manuscrits

Les personnes formées pourront ensuite collaborer à la base de manière autonome et selon un rythme libre. Des séances de questions et de travail en commun seront proposées de manière mensuelle.

Informations pratiques

Nous proposons deux nouvelles séances de formation (en français et anglais ; italien possible selon le nombre de demandes) :

les mardis 7 novembre et 5 décembre 2023, de 13h30 à 15h30

soit à distance (visio-conférence par Zoom), soit en présence

IRHT, Campus Condorcet

Bâtiment Recherche Nord, 2e étage

14 cours des Humanités
93322 Aubervilliers

Les deux séances sont complémentaires: il est indispensable de participer aux deux.

Le nombre de places est limité.

Informations et inscriptions (indiquer votre motivation et vos apports possibles à Pinakes) : grecque@irht.cnrs.fr

Tradizione di Coricio e dintorni

Dopo aver a lungo utilizzato Pinakes da lettore durante il mio percorso universitario, da quando ho iniziato il mio dottorato (novembre 2022) ho finalmente avuto occasione di dare un contributo attivo al miglioramento del database. Ho cominciato infatti a dedicarmi al censimento dei manoscritti contenenti le declamazioni di Libanio, basandomi innanzitutto sull’unica edizione critica esistente, i volumi V-VII dell’ed. Foerster, e sulla tesi di dottorato di Paola D’Alessio riguardante la tradizione manoscritta di Coricio di Gaza, assai utile poiché quasi tutti i manoscritti in essa elencati contenevano anche una o più declamazioni di Libanio. Nel confrontare dunque tali fonti con Pinakes ho notato alcune imprecisioni e le ho segnalate all’IRHT, che mi ha proposto di entrare a far parte dei collaboratori di Pinakes.

Continuer la lecture de Tradizione di Coricio e dintorni

Appel à collaboration à Pinakes – 2 séances de formation (mars-avril 2023)

Suite au succès du premier appel à collaboration pour Pinakes (automne 2022), la Section grecque de l’IRHT a décidé de poursuivre l’ouverture de la base de données à des contributeurs externes.

Le public visé est celui des utilisateurs réguliers de Pinakes (connaissant bien la base) qui souhaitent apporter bénévolement leurs compétences : étudiants (à partir du Master), enseignants, chercheurs, etc.

La formation portera sur deux thèmes:

  • ajouter de la bibliographie
  • modifier et corriger le contenu des manuscrits

Les personnes formées pourront ensuite collaborer à la base de manière autonome et selon un rythme libre. Des séances de questions et de travail en commun seront proposées de manière mensuelle.

Informations pratiques

Nous proposons deux nouvelles séances de formation (en français et anglais ; italien possible selon le nombre de demandes) :

le lundi 6 mars et le mardi 4 avril 2023, de 13h30 à 15h30

soit à distance (visio-conférence par Zoom), soit en présence

IRHT, Campus Condorcet

Bâtiment Recherche Nord, 2e étage

14 cours des Humanités
93322 Aubervilliers

Les deux séances sont complémentaires: il est indispensable de participer aux deux.

Le nombre de places est limité.

Informations et inscriptions (indiquer votre motivation et vos apports possibles à Pinakes) : grecque@irht.cnrs.fr

 

Bilan des activités dans la base Pinakes 2022

Il y a deux ans, maintenant, que nous avons commencé à proposer un bilan annuel des activités scientifiques dans la base de données Pinakes : textes et manuscrits grecs (voir les billets précédents : année 2021 et année 2020). Nous poursuivons l’expérience cette année, sans répéter ce que nous avions dit les années précédentes, sauf pour les éléments les plus importants : merci de vous reporter aux deux billets cités ci-dessus pour compléter le tableau.

Nous présenterons de nouveau les activités des personnes et des projets qui contribuent à Pinakes ; les deux administrateurs de la base, André  Binggeli et Matthieu Cassin ; les membres de la section grecque et associés qui participent à son alimentation, Pierre Augustin, Francesca Barone, Marie Cronier, Thibault Miguet, Anne Petrucci, Jacques-Hubert Sautel ; les projets partenaires, BHGms, PTB et RAP. Auparavant, cependant, nous voudrions présenter quelques aspects nouveaux ou plus anciens du travail dans la base, pour lesquels la participation de tous les utilisateurs est non seulement souhaitable, mais nécessaire.

Continuer la lecture de Bilan des activités dans la base Pinakes 2022

Bilan des activités dans la base Pinakes, 2021

La base de données Pinakes : textes et manuscrits grecs est alimentée presque chaque jour tant par les membres de l’équipe Grecque et Orient chrétien de l’IRHT que par les partenaires de divers projets. Le travail au sein de la base de données concerne des domaines variés, qu’il nous a semblé intéressant de présenter aux utilisateur de Pinakes : description de manuscrits à partir des originaux ou de copies, saisie des descriptions des catalogues, révision en série des données (auteurs, œuvres, bibliothèques et cotes, copistes et possesseurs, etc.), dépouillement bibliographique. Pour donner un peu de chair à ce panorama, nous avons choisi de présenter successivement les activités de chaque collaborateur ou projet : les deux administrateurs de la base, André  Binggeli et Matthieu Cassin ; les membres de la section grecque qui participent à son alimentation, Pierre Augustin, Francesca Barone, Marie Cronier, Giada di Giuseppe, Thibault Miguet, Jacques-Hubert Sautel ; les projets partenaires, BHGms, PTB et  RAP.

Nous avions déjà proposé l’an passé un tel bilan : vous pouvez vous y reporter pour mesurer le chemin parcouru et les éventuelles inflexions du travail.

Continuer la lecture de Bilan des activités dans la base Pinakes, 2021

Bilan des activités dans la base Pinakes, 2020

La base de données Pinakes : textes et manuscrits grecs est alimentée presque chaque jour tant par les membres de l’équipe Grecque et Orient chrétien de l’IRHT que par les partenaires de divers projets. Le travail au sein de la base de données concerne des domaines variés, qu’il nous a semblé intéressant de présenter aux utilisateur de Pinakes : description de manuscrits à partir des originaux ou de copies, saisie des descriptions des catalogues, révision en série des données (auteurs, œuvres, bibliothèques et cotes, copistes et possesseurs, etc.), dépouillement bibliographique. Pour donner un peu de chair à ce panorama, on a choisi de présenter successivement les activités de chaque collaborateur ou projet : les deux administrateurs de la base, André  Binggeli et Matthieu Cassin ; les membres de la section grecque qui participent à son alimentation, Pierre Augustin, Francesca Barone, Marie Cronier, Didier Lafleur, Thibault Miguet, Jacques-Hubert Sautel ; les projets partenaires, BHGms, PTB, RAP.

Continuer la lecture de Bilan des activités dans la base Pinakes, 2020

Bibliotheca hagiographica graeca manuscripta (BHGms)

Le projet Bibliotheca hagiographica graeca manuscripta (BHGms) est aujourd’hui achevé. Porté par la Société des Bollandistes et l’Institut de recherche et d’histoire des textes, il a permis, grâce au soutien du Laboratoire d’excellence Resmed, de l’Equipex Biblissima et de l’ERC ParaTexBib, la numérisation et la mise à disposition de la communauté scientifique de l’important fichier des manuscrits hagiographiques grecs de la Société des Bollandistes. L’intégralité en est maintenant disponible dans la base de données Pinakes.

Pinakes : notice d'Antonius ab. in Thebaide
Pinakes : notice d’Antonius ab. in Thebaide

Continuer la lecture de Bibliotheca hagiographica graeca manuscripta (BHGms)

Études bibliques et philologie byzantine : Le congrès de l’EABS à Cordoue (12-15 juillet 2015)

La ville de Cordoue, au cœur de l’Andalousie, accueillait cette année le Congrès annuel de l’European Association of Biblical Studies (EABS), qui regroupe celles et ceux dont les domaines de recherche s’organisent autour des études bibliques. Conçu pour encourager les échanges intra-européens dans ce domaine de spécialité, l’organisation de ce congrès à Cordoue, patrie de Sénèque, d’Averroès et de Maïmonide, était particulièrement bienvenue dans cette ville qui célèbre cette année le 750ème anniversaire de la synagogue et où se sont croisées et interrogées cultures et religions plurielles dans un esprit de tolérance et d’humanité. L’EABS proposait cette année plus de quatre-vingts sessions et séminaires et regroupait près de deux cents participants.

Cordoue - La Mezquita vue depuis l'Alcázar de los Reyes Cristianos © Didier Lafleur
Cordoue – La Mezquita vue depuis l’Alcázar de los Reyes Cristianos
© Didier Lafleur

Le clocher de la Mezquita et le jardin des orangers © Didier Lafleur
Le clocher de la Mezquita et le jardin des orangers
© Didier Lafleur

Textes bibliques et manuscrits grecs

Parmi les unités de recherche consacrées aux textes bibliques, deux sessions alliaient particulièrement philologie et codicologie. Pour la première fois cette année, un groupe de travail était en effet consacré à la critique textuelle de l’Ancien et du Nouveau Testament ainsi qu’aux textes du Coran. Dirigée par Theodora Panella, chercheur à l’Institute for Textual Scholarship and Electronic Editing (ITSEE, Birmingham), cette session regroupait des communications traitant du Talmund latin (Projet ERC), des écrits pauliniens (Katja Helinä Kujanpää, Theodora Panella, Jordan Almanzar), ainsi que des études spécifiques consacrées à la critique textuelle néotestamentaire (Didier Lafleur).

Tiranë, AQSh, ANA 85, f. 211r
Tiranë, AQSh, ANA 85, f. 211r

Cordoue - La porte du jardin des orangers © Luc Brogly
Cordoue – La porte du jardin des orangers
© Luc Brogly

 

Cordoue - Intérieur de la Mezquita © Luc Brogly
Cordoue – Intérieur de la Mezquita
© Luc Brogly

Philologie byzantine

Présidée par Barbara Crostini et Reinhart Ceulemans, l’unité consacrée à la philologie biblique dans les manuscrits byzantins a mis en parallèle exemples théoriques et travail concret sur les documents : Patrick Andrist (Projet ERC), a montré la pertinence d’un relevé des paratextes bibliques, de la genèse de cette terminologie (Gérard Genette, 1987) à leur subséquent développement dans la base de l’Institut de recherche et d’histoire des textes, Pinakes ; Georgios Makris a particulièrement exploré les difficultés liées aux différentes mains du codex Zacynthius (Cambridge, University Library, Fonds ancien BFBS 213, Gregory-Aland Ξ.040). Deux communications traitant du manuscrit Paris, BnF, gr. 3 (Mariachiara Fincati, Reinhart Ceulemans), et de son copiste Νεκτάριος Κασούλων (RGK 406-2A), ont mis en avant l’érudition biblique en terre d’Otrante alors que Barbara Crostini relevait l’importance des tituli dans les manuscrits médiévaux à la lumière du Vaticanus græcus 752.

Codex Zacynthius (Gregory-Aland Ξ.040)
Codex Zacynthius (Gregory-Aland Ξ.040)

Città del Vaticano, Biblioteca Apostolica Vaticana, Vat. gr. 752, f. 5 recto © Biblioteca Apostolica Vaticana
Città del Vaticano, Biblioteca Apostolica Vaticana, Vat. gr. 752, f. 5 recto
© Biblioteca Apostolica Vaticana

En parallèle aux sessions consacrées aux études rabbiniques et à l’ensemble du monde de la Bible, était organisé un espace de travail dédié aux humanités digitales dont l’introduction, présentée par Sarah Schulthess, a montré – s’il en était encore besoin, toutes les ressources offertes par les outils numériques.

Dialogues

Lieu de dialogue et d’échanges où se sont étroitement croisés et enrichis mondes musulman, chrétien et juif, le Congrès 2015 de l’European Association of Biblical Studies à Cordoue était à l’image de la ville qui accueillait cette année une réunion féconde, pluricultuelle et multiculturelle, bien au-delà des clivages nationaux et religieux.

Didier Lafleur (IRHT, CNRS) – Luc Brogly

Projet ANR i-Stamboul

En janvier 2013 débute un projet ANR, i-Stamboul : Réseau numérique pour la reconstitution des bibliothèques grecques d’Istanbul (2013-2015). Porté par la section grecque et de l’Orient chrétien de l’Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS) et dirigé par André Binggeli, ce projet est réalisé en collaboration avec le département de philologie, section de paléographie, de l’Université de Crète, ainsi qu’avec plusieurs chercheurs d’autres institutions.

Ce projet a pour objet la reconstitution virtuelle du corpus de manuscrits grecs (environ 200) que Métrophane III, patriarche de Constantinople, a rassemblés au 16e siècle pour former la bibliothèque du monastère de la Sainte-Trinité, sur l’île de Chalki au large de la capitale. Le noyau de cette collection est aujourd’hui conservé au Patriarcat oecuménique à Istanbul, tandis qu’une part importante a été dispersée dès la seconde moitié du 16e siècle, en particulier par des voyageurs occidentaux en quête de manuscrits, et se trouve actuellement dans différentes bibliothèques d’Europe et d’Amérique. Outre l’intérêt que présente ce corpus du fait de sa cohérence et de la qualité des manuscrits qui le composent, la bibliothèque de la Sainte-Trinité constitue un cas d’étude remarquable, car c’est, dans le domaine oriental, l’une des rares bibliothèques anciennes dont on peut reconstituer assez fidèlement la collection d’origine et l’histoire depuis le 16e jusqu’au 20e siècle. On dispose en effet, pour la reconstitution historique, de  plusieurs inventaires anciens, de mentions dans des récits de voyages et de notes de possession sur les manuscrits eux-mêmes.

Pour reconstituer cette bibliothèque, il est prévu de développer et de mettre en réseau des outils informatiques adaptés à l’analyse des manuscrits et à l’histoire des bibliothèques de manuscrits grecs, qui permettront la reconstitution de ce corpus. Au centre de ce réseau numérique se trouve la base de données Pinakes, qui recense tous les manuscrits grecs existant actuellement dans les bibliothèques du monde entier. Elle sera développée afin de mieux s’adapter aux objets décrits, mais également complétée par un module de catalogue en ligne des manuscrits, qui utilise le balisage TEI, ainsi que par une publication d’inventaires anciens pourvus eux aussi d’un balisage, grâce à un outil développé en partenariat étroit avec l’ANR Biblifram et l’Equipex Biblissima.

Au terme du projet, un site web et plusieurs publications papier permettront la reconstitution de la bibliothèque en ses différents états et offriront une nouvelle description des manuscrits, ainsi qu’une galerie en ligne des images de ces manuscrits ; les journaux de voyage qui concernent l’île de Chalki et les manuscrits qui s’y sont trouvés pendant la période étudiée seront également publiés en ligne, partiellement ou totalement, et éventuellement traduits. La reconstitution s’accompagnera d’une analyse du contexte qui a vu naître et évoluer cette bibliothèque. Son histoire sera retracée, notamment à travers la publication et l’étude d’inventaires anciens et de journaux de voyageurs occidentaux.