Stage d’initiation aus manuscrits grecs et orientaux, 4e édition

Du 17 au 19 octobre 2017,  s’est tenu le stage d’initiation aux manuscrits grecs et orientaux, organisé par la section grecque de l’IRHT  avec le soutien l’équipe de recherche Saprat (EPHEPSL), dans le cadre du stage général d’initiation au manuscrit proposé par l’IRHT, dont la première journée (lundi 16 octobre) était commune à tous les domaines linguistiques.

Au total, 22 étudiants ont été accueillis, 15 pour le domaine grec et 7 pour l’Orient chrétien.

Atelier sur les manuscrits de l’Orient chrétien à l’IRHT

Les matinées, qui se déroulaient à l’EPHE, étaient consacrées à des leçons générales, dans une approche comparatiste entre le domaine grec et différents champs linguistiques de l’Orient chrétien (copte, arménien, géorgien, arabe chrétien, syriaque): histoire du livre, codicologie, écriture, philologie, versions orientales, texte et paratextes.

Leçon de Brigitte Mondrain

Les deux premiers après-midi ont été consacrés à des ateliers en petits groupes, permettant de se familiariser avec les outils de travail: catalogues, bibliographie, reproductions en microfilms ou images numériques, ressources en ligne, etc. Ils ont eu lieu dans les locaux de la Section grecque (au Collège Sainte-Barbe).

Atelier de repérage des éléments textuels d’un manuscrit

La formation s’est achevée par un atelier en bibliothèque, où les stagiaires ont pu mettre en application les connaissances acquises, en examinant directement des manuscrits.

Les stagiaires s’initient à l’utilisation d’une planche à filigranes

Pour cela, le stage a bénéficié de l’accueil de quatre institutions: le département des manuscrits de la BNF pour les manuscrits orientaux (visite organisée par Anne Boud’hors et Alain Desreumaux) et la Bibliothèque Mazarine (Jacques-Hubert Sautel et Pierre Augustin), la Bibliothèque de l’Arsenal (Didier Lafleur et Marie Cronier) et la Bibliothèque de l’IFEB (André Binggeli et Matthieu Cassin) pour les manuscrits grecs.

Examen des manuscrits grecs de l’Arsenal

La formation était dispensée par les membres de la Section grecque et de l’Orient chrétien, épaulés par Brigitte Mondrain (leçon sur l’écriture grecque) et Alain Desreumeaux (visite à la BNF).

Atelier à la Section grecque et de l’Orient chrétien

Télécharger le programme du stage 2017.

Il s’agissait de la 4e édition du stage consacré au domaine grec et oriental. Nous espérons pouvoir proposer de nouveau ce stage à l’automne 2018.

Pour toute question pratique, contacter les organisateurs: Pierre Augustin et Jacques-Hubert Sautel.

Mélanges en hommage à Sever J. Voicu

La section grecque et de l’Orient chrétien de l’IRHT annonce avec joie la parution du volume de mélanges offerts à Sever J. Voicu :

Philologie, herméneutique et histoire des textes entre Orient et Occident Mélanges en hommage à Sever J. Voicu, F. P. Barone, C. Macé, P. A. Ubierna. XXXVI+1131 p., 20 b/w ill., 156 x 234 mm, 2017
ISBN: 978-2-503-57033-4

Le volume a été édité par un membre de la section, Francesca P. Barone, en collaboration avec Caroline Macé, membre de l’Académie des sciences de Göttingen (commission patristique) et Pablo A. Ubierna, professeur d’histoire médiévale à l’Université de Buenos Aires. L’ouvrage rend hommage à Sever J. Voicu, ancien Scriptor Graecus à la Bibliothèque Vaticane et professeur à l’Istituto Patristico «Augustinianum» à Rome.

Le volume rassemble des contributions sur la patristique, les christianismes orientaux, les traductions anciennes (en latin, en copte, en arménien, en éthiopien) ainsi que l’édition de textes fragmentaires (grecs, coptes), les apocryphes de l’Ancien et du Nouveau Testament (en grec, en latin, en arménien, en géorgien, en roumain), la paléographie et la codicologie.

Le volume se termine par une section consacrée à des textes de Jean Chrysostome ou qui lui sont attribués, en grec et dans des traductions syriaques, arméniennes, géorgiennes et slavonnes. Le livre contient plusieurs éditions de textes inédits, ainsi que des descriptions de manuscrits pas ou peu connus.

Sommaire de l’ouvrage

Caroline Macé, Pablo A. Ubierna, Francesca P. Barone, Préface

Alberto Camplani, Emanuela Prinzivalli, Sergio Zincone, Un profilo intellettuale di Sever Voicu da parte di tre amici

Francesca P. Barone, Qualche parola su Sever, Maestro

Bibliographie de Sever J. Voicu

Liste des abréviations communes

Codicologie, paléographie, bibliothèques anciennes

Michele Bandini, Antonio Eparco, Marcello Cervini, Guglielmo Sirleto. Per la storia del testo dell’epistolario pseudo-ignaziano

Pia Carolla, Quando le filigrane diventano indispensabili per il filologo. La necessità di un nuovo stemma per i cosiddetti Excerpta Constantiniana de Legationibus Gentium (ELG)

Peter Isépy, Remarks on Codex Collegio Greco 4 and the Scribes of Manuel II Palaiologos

Santo Lucà, Traduzioni patristiche autografe dal greco in latino del gesuita Francisco Torres († Roma 1584)

Traductions anciennes et témoins fragmentaires

Anne Boud’hors, Réflexions sur l’existence d’une littérature pseudo-chénoutienne en copte

Alberto Camplani, Federico Contardi, Remarks on the Textual Contribution of the Coptic Codices preserving the Canons of Saint Basil, with Edition of the Ordination Rite for the Bishop (Canon 46)

Alessandro Capone, La versione latina del De salutari epiphania contra Apollinarium (= Pseudo-Atanasio, Contra Apollinarium liber II): note critiche

Matthieu Cassin, Didyme d’Alexandrie, Sur les substances incorporelles

Barbara Crostini, Multi pertransibunt, et multiplex erit scientia: a new Gerontikon narrative in MS Upsal. gr. 5

Benoit Gain, Traduction latine d’une lettre de Grégoire de Nazianze dans un manuscrit de Göttweig (s. XII)

Tito Orlandi, Raphael in Alexandria

Angelo Segneri, Amphilochiana I. L’Hom. 9 (CPG Suppl. 3249): nuova edizione di un frammento del codice Rom. Vallicell. E 40 (72)

Anna Sirinian, Francesco D’Aiuto, Nuove osservazioni filologiche e paleografiche su antiche traduzioni armene dal greco

Abraha Tedros, The Gə’əz version of « The Book of the Precious Pearl in the Illustration of the Doctrine of Faith ». Preliminary notes and edition of the First Chapter

Autorité et exégèse

Pauline Allen, Severus of Antioch: Homilies and Hymns on Martyrs

Reinhart Ceulemans, Did Hesychius of Jerusalem Compose an Outline of the Sapiential Books (CPG 6560[4])?

José Declerck, À qui la lettre Sur les décrets de Nicée d’Athanase d’Alexandrie (CPG 2120) était-elle adressée?

Americo Miranda, La luce del mistero battesimale. Illuminazione e splendore nelle catechesi mistagogiche del IV secolo

Patricio de Navascués, Eustacio de Antioquía y las ascensiones del alma de Cristo: exégesis a Joh. 3,13

Anika Nicolosi, Le peregrinazioni dell’anima: Gregorio di Nazianzo, Antologia Palatina, VIII 210

Paul-Hubert Poirier, Nicétas de Thessalonique, hagiographe: bref plaidoyer pour un auteur méconnu

Bernard Pouderon, Quelques hypothèses sur l’origine des citations d’Isaïe et des Psaumes chez Justin: lecture directe ou emprunts à des florilèges?

Manlio Simonetti, In margine alla lettura dell’ottava omelia su Geremia di Origene

Apocryphes et pseudépigraphes

Pablo Argarate, La réception des traditions anciennes sur la Dormition et l’Assomption de la Mère de Dieu dans les homélies de Jean Damascène sur la Dormition

Jan Bremmer, The Onomastics and Provenance of the Acts of Paul

Gabriele Burzacchini, Aspasia, Socrate e Alcibiade in un frammento esametrico ellenistico

Luigi Ferreri, Le recueil de Théognis et la littérature pseudépigraphe: questions encore ouvertes

Juan Antonio Gaytán Luna, De quaestione eschatologica in Evangelio Philippi

Attila Jakab, Écrits apocryphes chrétiens dans l’Histoire Ecclésiastique d’Eusèbe de Césarée

Martin McNamara, Irish Apocryphal and Related Texts on the Public Life of Jesus and on the Passion Narratives

Simon Mimouni, Traditions sur le sort final de Marie. Remarques et réflexions fragmentaires sur une question en débat

Charles Renoux, Glanes apocryphales chrétiennes dans des textes arméniens et géorgiens

Andrés Sáez, Verdad y error en los Hechos de Juan

Luigi Silvano, Un oracle grec inédit sur Constantinople attribué au prophète Daniel

Emanuela Timotin, La tradition roumaine manuscrite de La Lamentation d’Adamà l’expulsion du paradis

Claudio Zamagni, La tradition textuelle latine ancienne de l’Apocalypse de Paul

Autour de Jean Chrysostome

Pierre Augustin, Note sur le plus ancien témoin grec du Sermo ad neophytos (CPG 4467)

Guillaume Bady, Une course de chevaux vers le ciel. Édition et traduction d’un sermon « astringent » mis sous le nom du «divin Chrysostome» (CPG 4860)

Luciano Bossina, Nilo, Crisostomo e altre lettere false

Domenico Ciarlo, Il mestiere del predicatore-esegeta nei sermoni dello Pseudo-Crisostomo latino della collezione Morin

Paul Géhin, Saint Jean Chrysostome dans les manuscrits syriaques du Sinaï

Jost Gippert, A Homily Attributed to John Chrysostom (CPG 4640) in a Georgian Palimpsest

Sergey Kim, Les fragments arméniens de l’homélie De remissione peccatorum (CPG 4629)

Gianluca Masi, Un ciclo di omelie del Crisostomo De precatione?

Wendy Mayer, A life of their own: preaching, radicalization, and the early ps-Chrysostomica in Greek and Latin

Bernard Outtier, Une homélie pseudo-chrysostomienne sur les martyrs en géorgien

Susana Torres Prieto, New interpretative approaches on the study of Slavic Paganism: the case of a Pseudo-Chrysostomian Homily in East Slavic

Peter Van Deun, Un extrait pseudo-chrysostomien sur l’intempérance et la lèpre (CPG 4878)

Sergio Zincone, Analisi delle fonti dell’omelia pseudocrisostomiana De Melchisedech (CPG 4555)

CENSUS, Recenser et identifier les manuscrits par langue et par pays

Les 12 et 13 octobre aura lieu à Paris un colloque consacré au recensement et à l’identification des manuscrits, par langue et par pays, dont voici  le programme :

Programme

Jeudi 12 octobre – Salle Jeanne-Vielliard, IRHT, Paris 16e

  • 9h15 – Accueil
  • 9h30 – Introduction : François Bougard et Matthieu Cassin (IRHT)

Recenser les manuscrits par langue : langues anciennes et médiévales

Présidence : François Bougard

  • 9h45 – M. Depauw (KU Leuven) : Trismegistos: cataloguing all ancient texts (BC 800 BC – AD 800)
  • 10h15 – M. Cassin (IRHT) : Pinakes (recenser et décrire les manuscrits grecs) et Diktyon (identifier les manuscrits grecs)

10h45 – Pause

Présidence : Brigitte Mondrain (SAPRAT, EPHE)

  • 11h – M. Rosenau (Akademie der Wissenschaften zu Göttingen) : Digital Coptic – DH Projects in Coptic Studies
  • 11h30 – A. Binggeli (IRHT) : E-ktobe : une base pour les manuscrits syriaques
  • 12h – J. Olszowy-Schlanger (SAPRAT, EPHE, IRHT) – Classer les manuscrits hébreux par leur aire de production : enjeux et problèmes méthodologiques

Recenser les manuscrits par pays

Présidence : Claudia Fabian

  • 14h – R. Giel (Berlin, Staatsbibl. zu Berlin – Preussischer Kulturbesitz, Handschriftenabteilung) : Cultural objects and descriptions. Towards a new German Manuscript Portal
  • 14h30 – Ch. Flueler (Université de Fribourg) : Local – National – Global : How e-codices has made a national manuscript portal in Switzerland
  • 15h – Ch. Glassner (Österreichische Akademie der Wissenschaften) : manuscripta.at – Manuscrits médiévaux en Autriche
  • 15h30 – L. Fagin Davis (Medieval Academy of America) : Medieval and Renaissance Manuscripts in North America : Identification, Digitization, and Discoverability

16h – Pause

Présidence – Pierre-Jean Riamond (Ministère de la Culture)

  • 16h20 – M. Maniaci (Università degli studi di Cassino) : Documentare i manoscritti greci d’Italia : riflessioni in margine ad un lavoro in corso
  • 16h50 – L. Negrini (ICCU, Roma) : Nuovi strumenti per la catalogazione in ManusOnLine: le Linee Guida per l’Authority File e la tastiera virtuale
  • 17h20 – A. Postec (BnF), C. Poiret (CCFr), P. Latour (Calames) : Recenser et décrire les manuscrits des bibliothèques publiques de France : les catalogues en ligne

Vendredi 13 octobre – Petit auditorium de la Bibliothèque nationale de France, Paris 13e

  • 9h30 – Accueil et Introduction : Isabelle le Masne de Chermont (BnF)

Recenser les manuscrits par langue : langues modernes

Présidence : Isabelle le Masne de Chermont

  • 9h45 – N. Busch (Universität Siegen) : Handschriftencensus. Medieval German Manuscripts
  • 10h15 – M.-L. Savoye (IRHT) : Les deux visages de Jonas : répertoire « exhaustif » des manuscrits contenant du français ou de l’occitan et outils d’analyse de corpus de recherche

10h45 – Pause

Présidence : Marie-Laure Savoye

  • 11h – G. Avenoza (Universitat de Barcelona) : Philobiblon (péninsule Ibérique : espagnol, catalan, galicien et portugais)
  • 11h30 – S. Bertelli (Università degli studi di Ferrara) : Les manuscrits de la littérature italienne des origines : une mise à jour
  • 12h – A. Bouwman (University Library, Leiden) et B. Besamusca (Universiteit Utrecht) : The Past, Present and Future of the Bibliotheca Neerlandica Manuscripta (BNM)

Ressources transversales et projets en cours

Présidence : Charlotte Denoël

  • 14h – B. Giffard (IRHT, Biblissima), A.-M. Turcan (SAPRAT, EPHE, Biblissima) : Biblissima
  • 14h30 – C. Fabian (Bayerische Staatsbibliothek, München) : Les manuscrits en réseau – réinvention, réorganisation et visibilité dans un nouvel écosystème
  • 15h – M. Cassin et H. Seng (IRHT) : Pour des identifiants uniques des manuscrits (ISMSN) : présentation d’un projet en cours

15h30 – Pause

Présidence : Anne-Marie Turcan

  • 16h – Ch. Denoël et F. Siri (BnF) : Le programme Polonsky (BnF-British Library) : aspects scientifiques et interopérabilité des métadonnées
  • 16h30 – M. Bonicel (BnF) – L’innovation au service du partage des données : IIIF à la BnF
  • 17h – Conclusions

Télécharger le programme en pdf.

Les numéros Diktyon dans le Jahrbuch der Österreichischen Byzantinistik

Il y a du nouveau pour les numéros Diktyon, identifiants uniques pour les manuscrits grecs. Déjà utilisés pour créer des liens automatiques ou univoques au sein de plusieurs projets, autour de la base de données Pinakes, par exemple avec les Commentaria in Aristotelem Graeca et Byzantina, ou encore avec la Database of Byzantine Book Epigrams, ils ont été insérés pour la première fois de manière systématique dans les articles du dernier numéro (66, 2016) du Jahrbuch der Österreichischen Byzantinistik. Une telle solution, relativement économique (elle n’ajoute que Diktyon plus cinq chiffres à la première occurrence du manuscrit ; exemple : Diktyon 47363, pour le manuscrit Oxford, Bodleian Library, Barocci 76), permet de lever toute ambiguïté sur la cote – alors même que, dans l’exemple cité, la cote a été donnée sous sa forme latine réduite (Baroccianus graecus 76). Une consultation rapide de la base de données Pinakes, via le champ de recherche Diktyon disponible en haut de la page d’accueil, permet d’afficher la fiche du manuscrit, où le lecteur trouvera non seulement une description de son contenu, mais des informations sur les possesseurs et copistes, de la bibliographie (y compris l’article paru dans le dernier volume JÖB), ainsi que des liens, par exemple vers la numérisation du manuscrit.

L’usage de ces numéros, dont nous encourageons fortement la diffusion, permet donc de faciliter le travail des lecteurs, de ceux qui alimentent la bibliographie, et offrent également une visibilité accrue et rapide aux publications qui les utilisent. Nous remercions vivement l’équipe du Jahrbuch der Österreichischen Byzantinistik pour cette heureuse initiative, que d’autres revues auront à coeur de suivre, nous l’espérons.

Archives, manuscrits grecs et présence française en Albanie

Dans la perspective de la prochaine publication de notre étude sur les manuscrits grecs du Nouveau Testament conservés en République d’Albanie, nous avons récemment effectué une nouvelle mission dans cette région des Balkans. En complément aux vérifications philologiques et codicologiques nécessaires, l’un de nos objectifs était d’identifier les manuscrits aujourd’hui présents aux Archives nationales, à Tirana, au moyen des descriptions réalisées par les deux premiers érudits ayant abordé ce fonds à la fin du XIXème siècle: Anthimos Alexoudis, Métropolite de la ville albanaise de Bérat, et Monseigneur Pierre Batiffol. Parallèlement à ces recherches, nous avons été invités à participer à deux journées d’étude, l’une sur les archives et documents d’histoire en terre albanaise, l’autre sur les relations entre la France et l’Albanie.

Comme cela a été rappelé lors de précédents billets sur ce même blog, le Fonds 488 des Archives nationales d’Albanie regroupe aujourd’hui plus de cent manuscrits grecs dont la copie s’étend du VIème au XXème siècles. L’ensemble de cette riche collection, très peu étudiée et très peu décrite, comprend principalement des textes bibliques, patristiques, liturgiques et hagiographiques. Tous témoignent d’une présence byzantine forte dans cette partie de l’Europe. Trente-neuf manuscrits du Fonds 488 ont été numérisés dans les années 2010 par une équipe américaine (The Center for the Study of New Testament Manuscripts, http://www.csntm.org/), mais la grande majorité des manuscrits, leur contenu et leur histoire, reste encore à découvrir.

AQSh, Fonds Kodikët e Shqipërisë 488, Dosjes 34, ff. 20v-21r © Arkivi Qendror i Shtetit të Republikës së Shqipërisë, Tiranë

La première de ces journées d’étude réunissait scientifiques et archivistes de la République du Kosovo et de la République d’Albanie sur le thème des archives et documents d’histoire dans le passé récent de cette région: « Arkivat dhe puna arkivore në trevat e shqiptarëve në shek. XX – XXI ». Cette journée, divisée en trois sessions, nous a offert l’opportunité de présenter une communication sur notre travail d’identification et d’enregistrement des manuscrits grecs dans les archives nationales albanaises: « Exploring the Albanian National Archives from All Sides : How Research Uses Archival Work ? ». Nous avons ainsi montré toute la difficulté à identifier aujourd’hui, en 2017, les manuscrits décrits à la fin du XIXème siècle alors que, au terme de notre mission, nous avons pu identifier avec certitude tous les manuscrits grecs consultés par Johannes Koder et Erich Trapp en 1965.

La seconde journée d’étude, organisée par le Ministère albanais des Affaires Étrangères (Ministria e Punëve të Jashtme), l’Ambassade de France à Tirana et l’Agence Universitaire de la Francophonie, a mis l’accent sur les relations historiques et diplomatiques entre la France et l’Albanie, de l’année 1912, date de la proclamation de l’indépendance de l’Albanie, à nos jours (https://al.ambafrance.org/Conference-sur-les-relations-historiques-et-diplomatiques-entre-la-France-et-l). Pour les historiens des manuscrits, cette période est cruciale puisque nous savons qu’après la visite de Monseigneur Pierre Batiffol à Bérat en 1885 aucun autre visiteur occidental ne se rendra en Albanie avant 1965, date de la visite de deux étudiants autrichiens mentionnés ci-dessus, Johannes Koder et Erich Trapp. L’ensemble des communications présentées a mis en lumière une singularité des relations franco-albanaises: la pérennité des liens diplomatiques entre les deux pays, même aux heures les plus sombres de la dictature d’Enver Hoxha. Malgré cela, dans notre domaine de spécialité, aucune recherche d’importance n’a jamais été menée sur les manuscrits grecs.

Ces deux journées d’étude ont donc souligné la pérennité d’un lien francophone fort avec cette région des Balkans où la recherche paléographique, codicologique et textuelle peut à nouveau s’exercer et s’inscrire dans la continuité du travail des historiens. Le Professeur Ardit Bido, Directeur des Archives nationales d’Albanie (http://www.albarchive.gov.al/), a bien montré par les deux communications qu’il a présentées à chacune de ces journées d’étude, combien l’Albanie était attentive à la recherche des documents d’histoire sur son sol. Dans notre domaine de compétence, nous avons aussi voulu souligner l’importance de tous les documents d’histoire, byzantins et post-byzantins, dont l’Albanie est aujourd’hui dépositaire. Notre récente consultation, à Paris, des documents officiels de l’UNESCO – qui ont conduit cet organisme international à considérer deux manuscrits grecs de grand luxe, aujourd’hui à Tirana, comme patrimoine mondial de l’humanité – nous fait plaider pour une véritable reconnaissance internationale de la totalité de cette collection riche et cohérente qui doit être préservée dans les conditions d’un pays moderne au sein des États européens.

Luc Brogly, correspondant scientifique à l’IRHT
Didier Lafleur, IRHT-Section grecque

Catalogage et photographie de manuscrits grecs au Patriarcat œcuménique

Du 24 octobre au 4 novembre dernier, trois chercheurs de la Section grecque de l’IRHT (André Binggeli, Matthieu Cassin et Marie Cronier) ont effectué une dernière mission au Patriarcat œcuménique de Constantinople  (Istanbul).

Un nouveau pont sur le Bosphore
Un nouveau pont sur le Bosphore

Il s’agissait d’achever le travail de préparation du catalogue de l’un des trois fonds principaux de la Bibliothèque patriarcale, celui des manuscrits provenant du monastère de la Sainte-Trinité, sur l’île de Chalki. Cela s’effectue dans le cadre du projet ANR i-Stamboul (2013-2016).tranche

Faisant suite au catalogue des manuscrits du monastère de la Panaghia de Chalki (publié en 2008 par Matoula Kouroupou et Paul Géhin), le catalogue de la Sainte-Trinité traitera des manuscrits de ce monastère aujourd’hui conservés au patriarcat œcuménique (147 cotes, 141 manuscrits présents). Il comprendra deux tomes, le premier avec la description matérielle et la présentation du contenu, le second avec des reproductions photographiques.

copie-des-filigranes
Prise des filigranes à l’aide du planche électroluminescente à lumière froide

Pendant cette mission, les chercheurs ont achevé le travail habituel d’analyse matérielle des manuscrits (l’analyse textuelle étant menée sur microfilms à Paris), en particulier pour ce qui demande un examen direct du volume: description du support d’écriture (parchemin ou papier), des réglures, de la couleur des encres, des reliures, etc.

photographie
Le manuscrit est posé sur un statif, auquel est fixé l’appareil. La lumière est produite par deux flash situés de part et d’autre

En outre, afin de préparer le volume contenant les planches, les chercheurs étaient accompagnés d’Alexane Trubert, photographe du pôle numérique de l’IRHT et spécialisée dans la prise de vue de manuscrits. Elle avait apporté de France le matériel nécessaire à la réalisation de photos de haute qualité.

vitre-et-reglet
On place sur la page à reproduire un réglet permettant de restituer ses dimensions et, si elle doit être aplatie, une vitre
photographie-dune-tranche
Photographie d’une tranche

Certains clichés ont demandé une méthodologie particulière, notamment la photographie des tranches (où sont souvent inscrits les titres sur les manuscrits byzantins),

photographie-des-reliures
Un drap noir est tendu autour du manuscrit et de l’appareil pour éviter les reflets sur le cuir de la reliure

celle des reliures (dont la couvrure en cuir produit souvent des reflets difficile à faire disparaître), ou celle de palimpsestes (dont il faut essayer de faire apparaître l’écriture inférieure).preparation-du-manuscrit

Une attention particulière a été portée aux reliures, aux feuillets de garde, aux foliotations anciennes, aux pinax (tables des matières) et aux restauration, qui fournissent des éléments de premier ordre sur le fonctionnement de la bibliothèque.

Une foliotation de la fin du 16e s. en lettres grecques: ρνβ (=152)
Une foliotation de la fin du 16e s. en lettres grecques: ρνβ (=152)
Une reliure de technique byzantine (16e s.)
Une reliure de technique byzantine (16e s.)

En effet, le catalogue à proprement parler sera accompagné d’un autre volume, consacré à l’histoire de la bibliothèque du monastère de la Sainte-Trinité de Chalki, depuis sa fondation vers 1540 jusqu’à son transfert au Patriarcat œcuménique dans les années 1930.

Renforcement du bord interne des feuillets, à date ancienne (16e s.) avec des languettes provenant d'autres manuscrits
Renforcement du bord interne des feuillets, à date ancienne (16e s.) avec des languettes provenant d’autres manuscrits

Le catalogue est désormais dans sa phase finale de réalisation. Sa parution est espérée d’ici la fin de l’année 2017. Le volume consacré à l’histoire de la bibliothèque devrait le suivre rapidement.

Greek Manuscripts in the British Library

La British Library organise le 19 septembre à Londres (Conference Centre, The British Library, 96 Euston Road, London) une journée de conférences et de discussions pour célébrer l’achèvement de la troisième phase de numérisation de l’ensemble de ses manuscrits grecs : Greek Manuscripts in the British Library. Le programme détaillé est disponible. La session de l’après-midi sera présidée par  André Binggeli, qui participera également à la table ronde finale, consacrée aux perspectives dans le domaine des numérisations de manuscrits et de catalogage.

Saluons également l’arrivée comme « curator of Ancient and Medieval Manuscripts » à la British Library de notre collègue  Peter Toth, organisateur de cette journée.

Ce sera également l’occasion de reparler du réseau Diktyon, dont le nouveau site internet vient d’être mis en ligne : ce réseau rassemble une douzaine de partenaires et autant de bases de données ou de projets électroniques qui s’occupent de manuscrits grecs, afin de mettre en lien ces ressources de manière stable et transparente pour l’utilisateur.

BL_Greek-manuscripts-eflyer

La section grecque déménage

Après 28 années dans les locaux du Collège-de-France, la Section grecque et de l’Orient chrétien a commencé le 21 juin son déménagement vers le Collège Sainte-Barbe.

C’est en 1988 que la Section grecque de l’IRHT s’est installée dans les locaux du Collège-de-France, au 52 rue du Cardinal-Lemoine dans le 5e arrondissement de Paris. Avec la Section arabe, elle quittait alors l’immeuble principal de l’IRHT, situé 40 avenue d’Iéna, dans le 16e arrondissement, où le manque de place se faisait sévèrement sentir.  Cette installation répondait aux vœux de Gilbert Dagron et d’André Miquel, professeurs au Collège-de-France, de créer autour de leur chaire deux pôles de recherche, respectivement dans le domaine byzantin et dans celui des études arabes. Le Père Joseph Paramelle, alors responsable de la Section grecque, était particulièrement heureux de pouvoir enfin offrir à ses collègues l’espace et les conditions nécessaires à la bonne poursuite de leurs travaux scientifiques.

La salle de lecture de la section grecque, avec son fameux "mur des catalogues"
La salle de lecture de la section grecque, avec son fameux « mur des catalogues »
La PG et les tiroirs de fichiers constitués depuis des décennies
La PG et les tiroirs de fichiers constitués depuis des décennies
Le "mur des microfilms" de la Section grecque
Le « mur des microfilms » de la Section grecque
Les lecteurs de microfilms dans la filmothèque
Les lecteurs de microfilms dans la filmothèque

Dans le cadre de la rénovation des locaux du Collège-de-France, afin de permettre l’installation du nouvel Institut des Civilisations,  les équipes actuellement hébergées sur le site du Cardinal-Lemoine doivent libérer les locaux. Avec l’Institut d’histoire et de civilisation de Byzance et l’Institut d’études arabes, turques et islamiques, les Sections grecque et arabe de l’IRHT sont provisoirement relogées dans les locaux du Collège Sainte-Barbe, situé au 4 rue Valette, dans le 5e arrondissement.

La Section grecque y est hébergée dans un vaste espace commun partagé avec la Section arabe et les deux instituts d’études byzantines et arabes du Collège-de-France.  L’accueil des lecteurs se fera de manière commune ; quelques postes de consultation de microfilms seront disponibles. La réouverture du site au public ne sera sans doute pas effective avant le début du mois de septembre 2016.

Le nouvel espace de travail de la Section grecque au Collège Sainte-Barbe
Le nouvel espace de travail de la Section grecque au Collège Sainte-Barbe

Par manque de place dans les nouveaux locaux, la Section grecque a dû se séparer d’environ 30% de sa bibliothèque, qui sera stockée dans les locaux de l’IRHT à Orléans.

Les répertoires de filigranes
Les répertoires de filigranes
La bibliothèque de la Section grecque
La bibliothèque de la Section grecque

Il s’agit d’un départ définitif pour la Section grecque,  le CNRS n’ayant pas souhaité que l’IRHT soit intégré à l’Institut des Civilisations du Collège-de-France, implanté sur le site du Cardinal-Lemoine et où les autres partenaires retourneront à l’issue des travaux (fin 2018).

Le déménagement des microfilms
Le déménagement des microfilms
Le "mur de microfilms" en cours de reconstruction à Sainte-Barbe
Le « mur de microfilms » en cours de reconstruction à Sainte-Barbe

À moyen terme mais à une date encore indéterminée, la Section grecque quittera le Collège Sainte-Barbe pour rejoindre une partie de l’IRHT sur le Campus Condorcet, à Aubervilliers, en cours de construction.

Une page se tourne…Une page se tourne

Mélanges en l’honneur de Paul Géhin

La section grecque et de l’Orient chrétien de l’IRHT est particulièrement heureuse d’annoncer la parution du volume de mélanges offerts à Paul Géhin:

André BINGGELI, Anne BOUD’HORS et Matthieu CASSIN (éd.), Manuscripta Graeca et Orientalia. Mélanges monastiques et patristiques en l’honneur de Paul Géhin (Orientalia Lovaniensia Analecta 243), Leuven-Paris-Bristol, Peeters, 2016 (ISBN 9789042933583).

Mélanges Paul Géhin
Mélanges Paul Géhin

Édité par trois membres de la section, l’ouvrage se veut un hommage à celui qui fut son directeur de 1997 à 2011, spécialiste d’Évagre le Pontique, et dont les travaux scientifiques couvrent un large éventail de disciplines et de domaines linguistiques.

Paul Géhin reçoit le volume de mélanges en son honneur
Paul Géhin reçoit le volume de mélanges en son honneur

Le volume de mélanges rassemble 27 contributions consacrées à des thématiques chères au dédicataire, telles que le manuscrit à la fois comme objet matériel (analysé par la paléographie et la codicologie) et comme chaînon de la transmission des textes, dans les différentes langues de l’Orient chrétien (grec, arabe, syriaque, copte, arménien, géorgien) ; le monde monastique, la littérature ascétique et patristique, y compris les chaînes exégétiques et les florilèges; ou encore l’histoire des bibliothèques, en particulier celle du monastère de Sainte-Catherine du Mont Sinaï.

Réception à l'IRHT pour la remise des mélanges
Réception à l’IRHT pour la remise des mélanges

Le volume a été remis au dédicataire le 11 avril 2016, lors d’une cérémonie organisée à l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes, en présence de quatre anciens directeurs (Louis Holtz, Jacques Dalarun, Anne-Marie Eddé, Nicole Bériou) et de son directeur actuel, François Bougard.

Deux directeurs de l'IRHT: François Bougard et Louis Holtz
Deux directeurs de l’IRHT: François Bougard et Louis Holtz

Sommaire de l’ouvrage:

M. J. Albarrán Martínez, « La prière, occupation quotidienne des moniales d’Égypte », p. 1-16.

P. Andrist, « Un témoin fragmentaire de la famille α des Dialogica polymorpha antiiudaica (CPG 7796) dans un manuscrit de Berlin (Staatsbibliothek, Phill. 1487 [=Studemund 83] », p. 17-30.

P. Augustin, « Une ‘édition’ de Jean Chrysostome à Antioche en 1062-1064? Trois manuscrits copiés par le prêtre Manuel », p. 31-66.

F. Barone, « Ancora sulle omelie de Davide et Saule di Giovanni Crisostomo », p. 67-78.

A. Binggeli, « Les trois David, copistes arabes de Palestine aux 9e-10e s. », p. 79-118.

A. Boud’hors, « Moines, moniales et tissage en Égypte: à propos d’une lettre du moins Frangé », p. 119-128.

S. P. Brock, « Patristic Quotations in Gabriel Qatraya’s Commentary on the Liturgical Offices. », p. 129-150.

L. Brottier, « La perversion de la mémoire dans quelques écrits monastiques », p. 151-166.

M. Cassin, « Un recueil d’extraits patristiques sur l’âme et la nature de l’homme », p. 167-187.

A. Cataldi Palau, « Nicolas Mésaritès: deux lettres inédites (Milan, Ambrosianus F 96 sup., ff. 15v-16v) », p. 187-232.

R. Ceulemans, « Les sections bibliques et exégétiques de l’Athous Lavras Λ 80 (Eustratiades 1571) », p. 233-246.

M. Cronier, « Transcrire l’arabe en grec. À propos des annotations du Parisinus gr. 2179 (Dioscoride) », p. 247-266.

F. D’Aiuto, « Un incerto toponimo orientale nella sottoscrizione dell’Omiliario crisostomico di Princeton, Garrett 14 », p. 267-282.

V. Desprez & A. Rigo, « L’Exposition de la règle de Jean l’ermite et sa fortune sous le nom de Jean Chrysostome aux 11e-13e siècles », p. 283-336.

A. Desreumaux, « Le manuscrit Paris, BnF, Syr. 296 et sa parenté sinaïtique. Vie et usage d’un évangéliaire », p. 337-350.

S. S. R. Frøyshov, « L’horologe du Sinaï géorgien N.80. Édition d’un fragment du nouveau fonds du Sinaï », p. 351-382.

Th. Ganchou, « Les tribulations vénitiennes de la Ca’ Notara (1460/1490). À la recherche du Plutarque d’Anna », p. 383-442.

A. Jacob, « Heurs et malheurs d’un euchologe salentin (Melphictensis 10) », p. 443-468.

G. Kessel, « Membra Disjecta Sinaitica I: A Reconstitution of The Syriac Galen Palimpsest », p. 469-496.

S. Lucà, « La distribuzione calendariale delle Catechesi di Teodoro di studio nel Vat. gr. 2112″, p. 497-522.

B. Outtier, « La traduction arménienne des Chapitres sur la prière d’Évagre le Pontique », p. 523-538.

I. Pérez Martín, « Les manuscrits de Gérasimos, higoumène de la Néa Monè de Chios vers la fin du 12e siècle », p. 539-548.

J.-H. Sautel, « Vingt ans après… La parution du Répertoire de réglures dans les manuscrits grecs sur parchemin« , p. 549-562.

A. Sidarus, « Nouvelles données concernant la Scala gréco-copto-arabe Liber graduum. », p. 563-582.

P. Van Deun, « Le Romanus, Vallicellianus C 72 (gr. 42), un manuscrit du 14e siècle peu connu: description détaillée », p. 583-596.

S. J. Voicu, « Un errore di Montfaucon e altre note pseudocrisostomiche », p. 597-614.

U. Zanetti, « Épitomè de la Lettre de Macaire sur la gloire des saints. », p. 615-632.

Discours de Paul Géhin lors de la remise des mélanges
Discours de Paul Géhin lors de la remise des mélanges

Compte-rendu du colloque « Autour de la Sainte-Trinité de Chalki » (III)

La dernière journée du colloque « Autour de la Sainte-Trinité de Chalki » (vendredi 16 octobre 2015) s’est déroulée dans le bâtiment de l’IFEA abrité au consulat de France (voir le compte rendu de la première journée et de la seconde journée).

L'IFEA au Palais de France
L’IFEA au Palais de France

Après quelques mots d’accueil présentés par Jean-François Pérouse, directeur de l’IFEA,

Jean-François Pérouse
Jean-François Pérouse  © D. Reinsch

la première partie de la matinée a été consacrée à la fabrication et à l’entretien des livres. Elle s’est ouverte avec la communication de Paul Géhin, « Scribes du milieu patriarcal au début du 17e siècle« . Marie Cronier a ensuite présenté un exposé sur « La copie et la restauration de manuscrits dans la bibliothèque de la Sainte-Trinité (16e-19e s.)« .

Marie Cronier & Paul Géhin
Marie Cronier & Paul Géhin © A. Lampadaridi

Dans la seconde partie de la matinée ce sont les voyageurs occidentaux à la recherche de manuscrits grecs qui ont été l’objet de deux communication. En premier lieu, Christian Gastgeber a présenté la figure d' »Ogier Ghislain de Busbecq et ses manuscrits grecs« .

Christian Gastgeber
Christian Gastgeber

Enfin, pour clore le colloque, André Binggeli et Pierre Augustin ont évoqué plus précisément « les usages et la dispersion de la bibliothèque de la Sainte-Trinité par des Occidentaux », notamment Samuel Slade, John Covel, Antoine Galland et François Sevin.

André Binggeli & Pierre Augustin
André Binggeli & Pierre Augustin

Après un déjeuner au dernier étage du bâtiment, avec une magnifique vue sur l’embouchure de la Corne d’Or,

Vue sur la Corne d'or depuis le consulat de France
Vue sur la Corne d’or depuis le consulat de France  © D. Reinsch

les participants se sont rendus au Patriarcat Œcuménique, où ils ont été reçus par Sa Sainteté Bartholomée Ier.

Sa Sainteté Bartholomée Ier avec les participants du colloque
Sa Sainteté Bartholomée Ier avec les participants du colloque  © A. Chryssostalis

Le Père Agathangelos, bibliothécaire, leur a fait visiter le patriarcat, en particulier l’église Saint-Georges.

Visite du Patriarcat
Visite du Patriarcat

La visite s’est achevée dans la bibliothèque où, de manière exceptionnelle, quelques manuscrits de la Sainte-Trinité, en cours de catalogage, ont été présentés.

Présentation de manuscrits à la bibliothèque
Présentation de manuscrits à la bibliothèque

La publication des actes de ce colloque est prévue dans la collection Bibliologia de Brepols.

Recherches sur les manuscrits et les bibliothèques dans le monde grec et l'Orient chrétien