Archives par mot-clé : Histoire des bibliothèques

Annonce de parution : Thibault Miguet, Viatique du voyageur d’Ibn al-Ǧazzār. Histoire du texte grec, de la Sicile à Constantinople, Paris, Classiques Garnier (“Savoirs anciens et médiévaux”, 9), 2024

J’ai le plaisir d’annoncer la parution, chez Classiques Garnier (collection “Savoirs anciens et médiévaux”) de l’ouvrage issu de ma thèse de doctorat soutenue en novembre 2019 à l’EPHE (dir. Brigitte Mondrain).

Composé en arabe au Xe siècle à Kairouan, le Viatique du voyageur d’Ibn al-Ǧazzār est une encyclopédie médicale décrivant les maladies les plus courantes de la tête aux pieds. L’ouvrage a connu une destinée singulière puisqu’il a été traduit en latin, en grec et en hébreu entre le XIe et le XIIIe siècle, cas exceptionnel pour un texte arabe médical. Ce livre fournit la première étude d’ensemble de la traduction grecque, effectuée en Sicile au tournant du XIe-XIIe siècle avant de passer à Byzance où elle a été abondamment lue et recopiée. Après une présentation de de la version grecque et des méthodes de traduction, le livre offre une description des quarante-et-un codices qui représentent la totalité de la tradition jusqu’au XVIe siècle.

 

Plus d’information au lien suivant.

Medica Ambrosiana : retour d’une mission à Milan

Séance du 7 décembre 2023 du séminaire Manuscrits en Méditerranée, par Thibault Miguet (UPEC, LIS – IRHT).

La Bibliothèque Ambrosienne de Milan abrite un fonds de manuscrits grecs riche, mais qui reste pour une bonne part à exploiter. Cela peut s’expliquer en partie par le fait que la bibliothèque n’a pas eu une politique de mise en ligne systématique de ses manuscrits et/ou microfilms comme d’autres (par exemple la BnF ou la Vaticane), même si cela est en train de changer (plusieurs manuscrits numérisés sont en effet disponibles sur la plateforme de la bibliothèque depuis quelques mois).

Continuer la lecture de Medica Ambrosiana : retour d’une mission à Milan

Manuscrits de la Sainte-Trinité de Chalki à Oxford et Londres

Séance du séminaire Manuscrits en Méditerranée, 11 mai 2023, par Matthieu Cassin (IRHT), accessible également en ligne sur inscription préalable auprès de Matthieu Cassin

Le programme d’équipe autour de la bibliothèque du monastère de la Sainte-Trinité de Chalki se poursuit, après la publication du catalogue des manuscrits conservés au Patriarcat, avec la préparation d’un deuxième volume consacré à l’histoire de la bibliothèque et aux manuscrits dispersés. Dans ce cadre, je présenterai le 11 mai une étude synoptique de deux groupes de manuscrits qui ont quitté Chalki en 1626, par le fait de deux anglais, William Petty, envoyé de Lord Arundel, et Sir Thomas Roe, ambassadeur de Londres auprès de la Porte.

Continuer la lecture de Manuscrits de la Sainte-Trinité de Chalki à Oxford et Londres

Pour une histoire de la bibliothèque de Notre-Dame-des-Semences en Irak

Séance du séminaire Manuscrits en Méditerranée, 9 février 2023, par André Binggeli, Manhal Makhoul et Flavia Ruani (IRHT), accessible également en ligne sur inscription préalable auprès de Matthieu Cassin.

Le monastère de Notre-Dame-des-Semences, près d’Alqosh, qui est lui-même l’héritier de l’antique monastère de Rabban Hormizd, un « nid d’aigle » perché sur les montagnes à proximité, possédait l’une des collections de manuscrits syriaques les plus célèbres et les plus riches du Proche-Orient. Les lettrés syriacisants du 19e et du 20e siècle en firent l’une de leurs destinations favorites, cataloguèrent son fonds à plusieurs reprises et firent faire des copies pour en éditer les textes rares. Après plusieurs péripéties, cette collection est aujourd’hui conservée dans un nouvel écrin, dans le monastère récemment construit par l’Ordre Antonin de Saint Hormizd des Chaldéens à Ankawa, Erbil.

Continuer la lecture de Pour une histoire de la bibliothèque de Notre-Dame-des-Semences en Irak

De Florence à Cambridge : deux folios du texte grec du Viatique du voyageur d’Ibn al-Ǧazzār retrouvés

Ce billet de blog a pour but de présenter une découverte qu’il m’a été permis de faire d’un fragment du texte grec de l’encyclopédie médicale du Viatique du voyageur d’Ibn al-Ǧazzār, préservé à l’intérieur d’un manuscrit grec de Galien aujourd’hui au Gonville and Caius College de l’Université de Cambridge. Comme on le verra, ces deux folios d’un manuscrit important du XIVe siècle ne se sont pas retrouvés là par hasard, mais ils témoignent de la curiosité dont a fait preuve l’érudit humaniste John Caius lors de son voyage en Italie entre les années 1539 et 1544. Ils sont, enfin, un exemple de ce qu’il est possible d’exhumer des nouveaux fragments de manuscrits médicaux, qui étaient jusqu’alors répertoriés sous des titres trompeurs. Continuer la lecture de De Florence à Cambridge : deux folios du texte grec du Viatique du voyageur d’Ibn al-Ǧazzār retrouvés

Alfred Schmidtke en Albanie: Un autre voyageur dans les Balkans

La recension de l’ouvrage Greek New Testament Manuscripts from Albania par notre collègue Christophe Guignard a mis en évidence un fait porté à la connaissance de tous par Hermann von Soden dans son édition de 1902: la présence d’Alfred Schmidtke, collaborateur du savant berlinois, en Albanie, au tournant du 20ème siècle

An den Reisen haben sich nacheinander beteiligt die Herren … A. Schmidtke (Paris, Spanien, Italien, England, Albanien, Griechenland, Athos, europäische Türkei)[1].

Contrairement à ce que nous pensions, Pierre Batiffol ne fut pas le seul érudit d’Europe occidentale à s’être rendu en Albanie avant la visite de Johannes Koder et Erich Trapp en 1965: Christophe Guignard a judicieusement fait le lien entre la préface de von Soden et certaines mentions apposées dans quelques tétraévangiles du Fonds 488 des Archives nationales de Tirana, mentions que nous avions relevées mais qui nous étaient restées obscures par notre méconnaissance des collaborateurs de von Soden. Entre le printemps 1885 et l’automne 1965, il y eut donc bien un autre érudit à consulter les manuscrits grecs en Albanie.

Continuer la lecture de Alfred Schmidtke en Albanie: Un autre voyageur dans les Balkans

Nouvelle parution : Catalogue des manuscrits de la Ste-Trinité de Chalki

La Section grecque de l’IRHT est particulièrement heureuse d’annoncer une nouvelle parution :

André Binggeli, Matthieu Cassin, Marie Cronier & Matoula Kouroupou, Catalogue des manuscrits conservés dans la Bibliothèque du Patriarcat Œcuménique. Les manuscrits du monastère de la Sainte-Trinité de Chalki. I, notices descriptives. II, illustrations, Turnhout, Brepols, 2019. ISBN 978-2-503-57434-9. 2 vol., 886 p., 359 planches.

Le Catalogue, le second de la série consacrée aux manuscrits grecs conservés au Patriarcat œcuménique à Istanbul, décrit les manuscrits provenant du monastère de la Sainte-Trinité situé sur l’île de Chalki. Le premier volume contient la description des 147 manuscrits qui constituent ce fonds ; le second volume est réservé aux illustrations, soit 359 planches photographiques, pour la plupart en couleur (écritures, décors, reliures, petits fers de reliure).

Le fonds de la Sainte-Trinité fut principalement constitué des manuscrits rassemblés à l’époque de la refondation du monastère de la Sainte-Trinité par le futur patriarche Métrophane III (1565-1572, 1578-1580) au milieu du 16e siècle et dans les décennies qui suivirent. Il s’agit d’une bibliothèque monastique, et les manuscrits ont principalement un contenu liturgique et religieux, même si la littérature classique n’en est pas absente. D’autre part, elle a été fondée par un futur patriarche, bibliophile de surcroît, qui a continué à la protéger et à l’enrichir une fois devenu patriarche ; de ce fait, la presque totalité des manuscrits est antérieure au 16e siècle, et on y trouve un nombre important de manuscrits anciens de belle facture, mais aussi des manuscrits contenant des textes rares ainsi que plusieurs palimpsestes. Les abondantes annotations qu’ils portent en font une source de premier ordre pour écrire l’histoire du monastère de la Sainte-Trinité, qui fera l’objet d’un volume séparé dans la même série, et plus largement du Patriarcat et des institutions monastiques de Constantinople et de sa région sous l’Empire ottoman.

Réalisé sous l’égide de Sa Sainteté Bartholomée, dans le cadre d’un programme plus large sur l’histoire des bibliothèques grecques dans l’Empire ottoman financé par l’Agence nationale de la recherche, ce catalogue est l’œuvre de quatre chercheurs de la Section grecque de l’IRHT (CNRS) : André Binggeli, Matthieu Cassin, Marie Cronier et Matoula Kouroupou.

Identifier et répertorier l’origine des manuscrits: le cas complexe du Fonds 488

La récente publication du Supplément au Répertoire des bibliothèques et des catalogues de manuscrits grecs (ci-après RSO), par Jean-Marie Olivier (Corpus Christianorum, 2 vol., Turnhout: Brepols, 2018), a de nouveau mis en relief toute la difficulté de s’orienter dans des fonds de manuscrits grecs peu et mal décrits, tel le Fonds 488 des Archives nationales d’Albanie. En 1995 déjà, lors de la publication de son Répertoire (ci-après RRO), l’auteur notait que « moins bien sont connus les manuscrits d’une collection, plus longue est la notice qui leur est consacrée »[1]. Rien n’est plus vrai pour l’Albanie et les notices dédiées à certains autres fonds en témoignent.

L’auteur attribue une entrée à douze villes et villages albanais : « [Ardenicë], [Berat], [Elbasan], [Gjirokastër], [Kolkondas], [Korçë], [Nivitsa], [Përmet], Tiranë, [Vithkuq], [Vlorë], [Voskopojë] » (RSO, p. 87), qui sont/seraient les lieux d’origine des manuscrits sur le sol albanais et non – il s’entend – le lieu de leur production. Comme il est dit auparavant (ibid., p. 55), « sont mis entre crochets droits les noms de villes, provinces et autres lieux, dont les collections de mss grecs ont été entièrement détruites ou déplacées, en italique ceux des villes, etc., dont les bibliothèques ne possèdent que quelques mss grecs ». L’entrée Shqipëria (Albanie, pp. 55, 85-87), est dévolue à des études générales et à des catalogues d’exposition dont trois sont sensiblement issus de la même exposition (voir ci-dessous).

Continuer la lecture de Identifier et répertorier l’origine des manuscrits: le cas complexe du Fonds 488

Mélanges en l’honneur de Paul Géhin

La section grecque et de l’Orient chrétien de l’IRHT est particulièrement heureuse d’annoncer la parution du volume de mélanges offerts à Paul Géhin:

André BINGGELI, Anne BOUD’HORS et Matthieu CASSIN (éd.), Manuscripta Graeca et Orientalia. Mélanges monastiques et patristiques en l’honneur de Paul Géhin (Orientalia Lovaniensia Analecta 243), Leuven-Paris-Bristol, Peeters, 2016 (ISBN 9789042933583).

Mélanges Paul Géhin
Mélanges Paul Géhin

Édité par trois membres de la section, l’ouvrage se veut un hommage à celui qui fut son directeur de 1997 à 2011, spécialiste d’Évagre le Pontique, et dont les travaux scientifiques couvrent un large éventail de disciplines et de domaines linguistiques. Continuer la lecture de Mélanges en l’honneur de Paul Géhin

Un Métropolite méconnu en Occident : Ἄνθιμος Ἀλεξούδης, « Φιλόμουσος »

Le récent colloque organisé en Turquie par la Section grecque de l’Institut de recherche et d’histoire des textes autour de la bibliothèque du monastère de la Sainte Trinité de Halki (Bibliothèques grecques à Constantinople à l’époque du Patriarche Métrophane III), nous a donné l’opportunité de consulter les registres épistolaires du Patriarcat Œcuménique de Constantinople (Οἰκουμενικὸς Πατριάρχης) couvrant la seconde moitié du XIXè siècle. Au cœur de cette correspondance, de très nombreux courriers sont adressés à son Éminence le Métropolite de Berat, Ἄνθιμος Ἀλεξούδης. Continuer la lecture de Un Métropolite méconnu en Occident : Ἄνθιμος Ἀλεξούδης, « Φιλόμουσος »