Archives de catégorie : Actualités / News

Mon expérience de stage à l’irht

Je m’appelle Giada Di Giuseppe et je suis une étudiante italienne de l’Université de Rome ‘La Sapienza’, en master 2 en ‘Philologie, littérature et histoire du monde ancien’. Je m’intéresse en particulier aux Pères de l’Église de l’Orient Chrétien, notamment à la correspondance apocryphe entre Basile de Césarée et le rhéteur Libanios et je travaille sous la direction de Gianfranco Agosti.

Grâce à une bourse européenne Erasmus+ Traineeship, j’effectue actuellement un stage à l’IRHT, au sein de la Section grecque et de l’Orient chrétien, depuis le milieu du mois de mars 2021 jusqu’à la fin du mois de juillet, pour un total de 4 mois, qui inclut un prolongement d’un mois suite à ma demande.

Continuer la lecture de Mon expérience de stage à l’irht

Alfred Schmidtke en Albanie: Un autre voyageur dans les Balkans

La recension de l’ouvrage Greek New Testament Manuscripts from Albania par notre collègue Christophe Guignard a mis en évidence un fait porté à la connaissance de tous par Hermann von Soden dans son édition de 1902: la présence d’Alfred Schmidtke, collaborateur du savant berlinois, en Albanie, au tournant du 20ème siècle

An den Reisen haben sich nacheinander beteiligt die Herren … A. Schmidtke (Paris, Spanien, Italien, England, Albanien, Griechenland, Athos, europäische Türkei)[1].

Contrairement à ce que nous pensions, Pierre Batiffol ne fut pas le seul érudit d’Europe occidentale à s’être rendu en Albanie avant la visite de Johannes Koder et Erich Trapp en 1965: Christophe Guignard a judicieusement fait le lien entre la préface de von Soden et certaines mentions apposées dans quelques tétraévangiles du Fonds 488 des Archives nationales de Tirana, mentions que nous avions relevées mais qui nous étaient restées obscures par notre méconnaissance des collaborateurs de von Soden. Entre le printemps 1885 et l’automne 1965, il y eut donc bien un autre érudit à consulter les manuscrits grecs en Albanie.

Continuer la lecture de Alfred Schmidtke en Albanie: Un autre voyageur dans les Balkans

Annonce Séminaire : Sergey Minov : THE SYRIAC STORY OF THE PRIEST PAUL AND HIS DEBATE WITH SATAN: A NEW SOURCE ON RELIGIOUS CONFLICT IN LATE ANTIQUE SYRIA-PALESTINE

Dans le cadre du Séminaire “Manuscrits en Méditerranée” (IRHT, Section grecque et Orient chrétien), Sergey Minov (post-doctorant Labex RESMED de l’Université Paris-Sorbonne) présentera sa recherche sur « The Syriac Story of the Priest Paul and his Debate with Satan : A New Source on Religious Conflict in Late Antique Syria-Palestine).

Le jeudi 27 février, 13h-15h. IRHT, Campus Condorcet (Aubervilliers), Bâtiment Recherche Nord, 2e étage, salle 2.001.

Résumé : In my presentation I would like to introduce an unpublished hagiographical work entitled Story of the Priest Paul and His Debate with Satan, attested so far only in Syriac, and derived from it Arabic and Geez translations. This composition presents an account of a conflict over the practice of mixed bathing between the Christian priest Paul and the community of “Herodians,” known from the New Testament, that takes place in one of the villages of Samaria. The main purpose of the narrative, apparently, is to condemn the well-known Roman practice of communal bathing, when men and women would attend public baths together. I am going to discuss the textual tradition of the Story, address the problems related to establishing its original language and date of composition, as well as offer some preliminary thoughts on its possible milieu and purpose.

La tradition manuscrite des traités botaniques de Théophraste – annonce de séminaire

Dans le cadre du Séminaire « Manuscrits en Méditerranée » (IRHT, Section grecque et Orient chrétien).

Le mardi 21 janvier, 13h-15h. IRHT, Campus Condorcet (Aubervilliers), Bâtiment Recherche Nord.

Les Recherches sur les plantes de Théophraste et – dans une moindre mesure – les Causes des plantes sont parmi les traités de botanique les plus importants de l’Antiquité. On les considère comme les ouvrages fondateurs de la botanique moderne. 

Cependant, c’est presque par miracle que nous les connaissons aujourd’hui : ils font partie des ouvrages assez nombreux de l’Antiquité qui ne nous sont parvenus que par un unique manuscrit, byzantin en l’occurrence. Plus précisément : il y a, au total, une vingtaine de manuscrits mais tous les autres (ou quasiment tous) descendent d’un même exemplaire, l’actuel codex Urbinas gr. 61 de la Biblioteca Apostolica Vaticana.

Une analyse de cette tradition manuscrite a déjà été effectuée, notamment par les deux derniers éditeurs, Benedict Einarson et Suzanne Amigues, mais leur point de vue a été essentiellement philologique. Dans le cadre de ce séminaire, je voudrais essayer de contextualiser cette tradition manuscrite et d’examiner concrètement comment le texte a circulé, par l’intermédiaire de quelles personnes. Qui l’a lu, qui l’a copié, qui l’a commenté, qui l’a traduit ? Pourquoi ? Comment ?

On s’attachera en particulier à la question du transfert du texte depuis Constantinople jusqu’à l’Italie humaniste, dans la première moitié du 15e siècle.

Autour du Neon Paradeison

Séminaire Manuscrits en Méditerranée             (3 décembre 2019, 13h-15h )

André BINGGELI : Autour du Neon Paradeison, une collection d’histoires édifiantes « constantinopolitaine » dans des manuscrits grecs d’Italie du Sud

 

Le Neon Paradeison est une collection d’histoires édifiantes attestée en particulier dans plusieurs manuscrits grecs d’Italie méridionale des 11e-12e siècles. Le compilateur de cette collection y reprend des extraits du Pré Spirituel de Jean Moschos et d’autres collections ascétiques et édifiantes des 5e-7e siècles, auxquels il ajoute des récits constantinopolitains de la période méso-byzantine qui concernent en particulier la question de la vénération des images.

À travers l’étude de la tradition manuscrite de cette compilation, on abordera les questions liées à sa forme originelle, son milieu d’origine et sa visée. Cette collection pose aussi de manière plus large la question de la réappropriation et de la réactualisation à Byzance de l’héritage ascétique tardo-antique.

Le séminaire Manuscrits en Méditerranée est un séminaire d’équipe de la Section grecque et de l’Orient chrétien de l’IRHT où sont présentés des travaux en cours des membres de l’équipe ou d’autres chercheurs autour de manuscrits et de textes en grec, en syriaque, en copte, et en arabe. Il a lieu le premier jeudi de chaque mois de 13h à 15h (exceptionnellement la séance du jeudi 5 décembre a été déplacée au mardi 3 décembre, en raison du préavis de grève). Les séances de séminaire sont ouvertes  à tous les auditeurs qui sont intéressés.

Informations pratiques:
Mardi 3 décembre 2019, 13h-15h

IRHT, Campus Condorcet
Bâtiment Recherche Nord
14, rue Waldeck Rochet Aubervilliers
2e étage, salle 2001
Demander un badge à l'accueil pour accéder au 2e étage.

Métro ligne 12, Front Populaire
RER B, La Plaine-Stade de France

Renseignements: André Binggeli

La Section grecque et de l’Orient Chrétien accueille à nouveau ses lecteurs au Campus Condorcet

La section grecque et de l’Orient chrétien est désormais installée dans ses nouveaux locaux sur le Campus Condorcet (Aubervilliers): 

À partir du 12 novembre 2019, elle accueille à nouveau les lecteurs, et une permanence sera assurée par les membres de l’équipe les mardi et jeudi de 13h30 à 17h30. 

La documentation (catalogues de manuscrits et microfilms de la section grecque et de l’Orient chréiten, mais aussi des autres sections de l’IRHT) est désormais consultable dans une grande salle de documentation lumineuse, au rez-de chaussée du bâtiment recherche nord du Campus Condorcet.

Informations pratiques:
Accueil les mardi et jeudi de 13h30 à 17h30

IRHT, Campus Condorcet
Bâtiment Recherche Nord
14, rue Waldeck Rochet Aubervilliers
Rez-de-chaussée, salle 47

Métro ligne 12, Front Populaire
RER B, La Plaine-Stade de France

Inscriptions syriaques de Turquie : résultats de la première mission de prospection

Séminaire « Manuscrits en Méditerranée » (IRHT, Section grecque et orient chrétien), 7 novembre 2019

La séance de séminaire sera animée par Simon Brelaud (Orient & Méditerranée), Jimmy Daccache (Yale University) et Flavia Ruani (IRHT).
 
On y donnera une présentation de la première mission du projet RIS-Turquie (Recueil des Inscriptions Syriaques), qui a eu lieu en juillet 2019 et qui s’est concentrée sur les provinces de Šanlıurfa et Gaziantep, au sud-est de la Turquie.

 
Seront abordées les questions de méthode, de prospection et de mise en place de collaborations avec les archéologues turcs. Nous présenterons des inscriptions déjà publiées, mais aussi des nouvelles découvertes à la fois dans des endroits connus et sur de nouveaux sites.
La mission confirme l’ampleur et l’importance de la présence historique des chrétiens syriaques dans ces régions.
 
Informations pratiques:
Jeudi 7 novembre 2019, 13h-14h30

IRHT, Campus Condorcet
Bâtiment Recherche Nord
14, rue Waldeck Rochet Aubervilliers
2e étage, salle 2001

Métro ligne 12, Front Populaire
RER B, La Plaine-Stade de France

Renseignements: Flavia Ruani

Déménagement de la section grecque et de l’Orient chrétien de l’IRHT au Campus Condorcet

Le vendredi 12 juillet au soir, la section grecque et de l’Orient chrétien de l’IRHT fermera ses portes. Elle ne rouvrira aux lecteurs qu’après son déménagement sur le Campus Condorcet, à Aubervilliers (Bâtiment Recherche Nord). Ce déménagement est prévu pour septembre 2019. Cependant, il est impossible en l’état actuel de préciser la date à laquelle nous pourrons rouvrir aux lecteurs : cela risque de n’être possible, au mieux, qu’au début de l’année 2020.

Nous invitons donc fortement tous ceux qui pourraient avoir besoin de nos collections de reproductions de manuscrits ou de livres à venir les consulter avant le 12 juillet 2019, au Collège Sainte-Barbe. D’autre part, nous recommandons vivement aux collègues étrangers qui prévoient de séjourner à Paris pour consulter nos collections de reporter leur voyage, au plus tôt, au premier semestre 2020.

Photo du chantier du Grand équipement documentaire (H. Wijsman)
Photo Hanno Wiksman (mars 2019)

Enfin, la construction du Grand équipement documentaire (dans lequel une part importante de nos livres sera versée) ayant pris un retard significatif, ces livres seront stockés hors site jusqu’à l’ouverture de cette bibliothèque et, pendant cette période, ne pourront être consultés que par un système de navettes. Il faut donc prévoir, même après l’ouverture aux lecteurs de nos locaux sur le Campus Condorcet, des difficultés sérieuses de consultation d’une bonne partie de nos fonds documentaires, et ce pour une durée indéterminée.

N’hésitez pas à nous contacter en cas de besoin (grecque[at]irht.cnrs.fr), et anticipez autant que possible votre venue à la section, avant le déménagement.

Nouvelle parution : Catalogue des manuscrits de la Ste-Trinité de Chalki

La Section grecque de l’IRHT est particulièrement heureuse d’annoncer une nouvelle parution :

André Binggeli, Matthieu Cassin, Marie Cronier & Matoula Kouroupou, Catalogue des manuscrits conservés dans la Bibliothèque du Patriarcat Œcuménique. Les manuscrits du monastère de la Sainte-Trinité de Chalki. I, notices descriptives. II, illustrations, Turnhout, Brepols, 2019. ISBN 978-2-503-57434-9. 2 vol., 886 p., 359 planches.

Le Catalogue, le second de la série consacrée aux manuscrits grecs conservés au Patriarcat œcuménique à Istanbul, décrit les manuscrits provenant du monastère de la Sainte-Trinité situé sur l’île de Chalki. Le premier volume contient la description des 147 manuscrits qui constituent ce fonds ; le second volume est réservé aux illustrations, soit 359 planches photographiques, pour la plupart en couleur (écritures, décors, reliures, petits fers de reliure).

Le fonds de la Sainte-Trinité fut principalement constitué des manuscrits rassemblés à l’époque de la refondation du monastère de la Sainte-Trinité par le futur patriarche Métrophane III (1565-1572, 1578-1580) au milieu du 16e siècle et dans les décennies qui suivirent. Il s’agit d’une bibliothèque monastique, et les manuscrits ont principalement un contenu liturgique et religieux, même si la littérature classique n’en est pas absente. D’autre part, elle a été fondée par un futur patriarche, bibliophile de surcroît, qui a continué à la protéger et à l’enrichir une fois devenu patriarche ; de ce fait, la presque totalité des manuscrits est antérieure au 16e siècle, et on y trouve un nombre important de manuscrits anciens de belle facture, mais aussi des manuscrits contenant des textes rares ainsi que plusieurs palimpsestes. Les abondantes annotations qu’ils portent en font une source de premier ordre pour écrire l’histoire du monastère de la Sainte-Trinité, qui fera l’objet d’un volume séparé dans la même série, et plus largement du Patriarcat et des institutions monastiques de Constantinople et de sa région sous l’Empire ottoman.

Réalisé sous l’égide de Sa Sainteté Bartholomée, dans le cadre d’un programme plus large sur l’histoire des bibliothèques grecques dans l’Empire ottoman financé par l’Agence nationale de la recherche, ce catalogue est l’œuvre de quatre chercheurs de la Section grecque de l’IRHT (CNRS) : André Binggeli, Matthieu Cassin, Marie Cronier et Matoula Kouroupou.

Vient de paraître: Greek New Testament Manuscripts from Albania

La Section grecque de l’IRHT est très heureuse d’annoncer la parution d’un volume consacré aux manuscrits grecs du Nouveau Testament conservés en Albanie :

D. Lafleur – L. Brogly, Greek New Testament Manuscripts from Albania (New Testament Tools and Studies 57),  Leiden-Boston, 2018

Continuer la lecture de Vient de paraître: Greek New Testament Manuscripts from Albania