Archives de catégorie : Actualités / News

Alfred Schmidtke en Albanie: Un autre voyageur dans les Balkans

La recension de l’ouvrage Greek New Testament Manuscripts from Albania par notre collègue Christophe Guignard a mis en évidence un fait porté à la connaissance de tous par Hermann von Soden dans son édition de 1902: la présence d’Alfred Schmidtke, collaborateur du savant berlinois, en Albanie, au tournant du 20ème siècle

An den Reisen haben sich nacheinander beteiligt die Herren … A. Schmidtke (Paris, Spanien, Italien, England, Albanien, Griechenland, Athos, europäische Türkei)[1].

Contrairement à ce que nous pensions, Pierre Batiffol ne fut pas le seul érudit d’Europe occidentale à s’être rendu en Albanie avant la visite de Johannes Koder et Erich Trapp en 1965: Christophe Guignard a judicieusement fait le lien entre la préface de von Soden et certaines mentions apposées dans quelques tétraévangiles du Fonds 488 des Archives nationales de Tirana, mentions que nous avions relevées mais qui nous étaient restées obscures par notre méconnaissance des collaborateurs de von Soden. Entre le printemps 1885 et l’automne 1965, il y eut donc bien un autre érudit à consulter les manuscrits grecs en Albanie.

Tiranë, Arkivi Qëndror i Shtetit, Fonds Kodikët e Shqipërisë 488, Dosja 12, f. 1
Tiranë, Arkivi Qëndror i Shtetit, Fonds Kodikët e Shqipërisë 488, Dosja 12 (GA 1707), f. 1r

Le nom d’Alfred Schmidtke ne nous était pourtant pas inconnu puisque ce dernier a fait la collation d’un membre – longtemps disparu – de la Famille 13, le manuscrit du monastère de Serrès (Gregory-Aland 1689), aujourd’hui à Prague (Knihovna Akademie Věd České Republiky 1 TG 3)[2]. En 1902, dans la liste de ses « ε-Codices », von Soden fait précéder la très brève description de ce minuscule – qu’il numérote ε1054 – de deux manuscrits de Bérat: « ε1052 ( — ) Berat, Εκκλησια της Κοιμησεως 5 », et « ε1053 ( — ) Berat, Εκκλησια της Κοιμησεως 7 »: autrement dit, la numérotation du manuscrit de Prague, collationné par Schmidtke, suit immédiatement la numérotation des manuscrits ANA 26 (Εκκλησια της Κοιμησεως 5 selon von Soden = Gregory-Aland 2246), et ANA 19 (Εκκλησια της Κοιμησεως 7 selon von Soden = Gregory-Aland 1709).

Tiranë, Arkivi Qëndror i Shtetit, Fonds Kodikët e Shqipërisë 488, Dosja 19 (GA 1709), f. 195v
Tiranë, Arkivi Qëndror i Shtetit, Fonds Kodikët e Shqipërisë 488, Dosja 26 (GA 2246), f. 2r

Plusieurs manuscrits, dont ceux reproduits ici, portent la mention – en langue grecque tracée à l’encre violette – d’une date de récolement « τῇ 18 7/βρίου 1901 », incluant le nombre de folios du manuscrit, mentionnant aussi parfois un prénom écrit en caractères latins, prénom que nous ne soupçonnions pas avant la recension de notre collègue. Ces indications à l’encre violette, comme nous les avions relevées dans notre ouvrage de 2018, sont toutes de la même main, et auraient été portées sur les manuscrits par un certain ἱερεὺς Παπᾶς Κωνσταντῖνος (ANA 12, f. 1r; ANA 38, f. 1r).

Si la mention de ANA 19 ne contient que le nombre de folios et une date: « Περιέχει φύλλα 204 | 18 7/βρίου 1901 », et celle de ANA 26 guère plus en raison de son caractère très effacé: « Ἀριθμήθη [illisible]έχει | [illisible]84. 18 7/βρίου1901 | A[illisible] », elle suggère cependant, par la présence de ce A latin majuscule, le prénom « Alfred », bien lisible par ailleurs sur deux autres manuscrits dont ANA 29:

Tiranë, Arkivi Qëndror i Shtetit, Fonds Kodikët e Shqipërisë 488, Dosja 29 (GA 2245), f. 9r

Outre le prénom, la souscription donne aussi la nationalité de l’hôte: Γερμανός. Il ne subsiste donc aucun doute sur le séjour à Bérat, au mois de septembre 1901, du collaborateur de Hermann von Soden, dont le prénom figure sur trois tétraévangiles: ANA 4, ANA 26, et ANA 29.

Une enquête plus approfondie que ces lignes succinctes devrait pouvoir mettre en relation certains éléments codicologiques que nous avions également relevés, notamment la présence – ou ce qu’il en reste – de ces grandes étiquettes blanches collées sur le plat supérieur et sur lesquelles étaient numérotés – à l’encre violette – les manuscrits. Si cette numérotation correspondait à la liste des manuscrits publiée par Hermann von Soden[3], une preuve supplémentaire serait faite de la présence à Bérat, en septembre 1901, d’Alfred Schmidtke, au retour ou sur le chemin de l’Athos. Elle confirmerait que ce dernier a transmis des informations de première main au savant berlinois, actualisées par rapport à celles publiées par Pierre Batiffol quinze ans plus tôt.

Il reste à l’évidence bien des questions sans réponse: dans quel contexte eut lieu le séjour du savant allemand à Bérat? Quel fut son rôle auprès du Παπᾶς Κωνσταντῖνος? Quelle influence pouvait encore excercer l’ancien Métropolite de la ville, Ἄνθιμος Ἀλεξούδης, évoqué précédemment dans ces colonnes?  Pourquoi, enfin, aucun lectionnaire du Fonds 488 ne porte mention d’un quelconque inventaire comme le confirment nos recherches actuelles? Pour l’heure, il nous faut en tout cas chaleureusement remercier Christophe Guignard pour ces nouvelles perspectives de recherche. Elles aident assurément à une meilleure connaissance du fonds des Archives nationales d’Albanie dans l’attente d’un catalogue digne de ce nom.

Luc Brogly, correspondant scientifque à l’IRHT – Section grecque

Didier Lafleur, IRHT-Section grecque


  [1]  Die Schriften des Neuen Testaments in ihrer ältesten erreichbaren Textgestallt, vol. 1, Berlin, p. VI.

  [2]  La Famille 13 dans l’évangile de Marc, NTTSD 41, Brill, 2013, p. 142.

  [3]  Die Schriften des Neuen Testaments in ihrer ältesten erreichbaren Textgestallt, vol. 1, 1902, Berlin, p. 74.

Annonce Séminaire : Sergey Minov : THE SYRIAC STORY OF THE PRIEST PAUL AND HIS DEBATE WITH SATAN: A NEW SOURCE ON RELIGIOUS CONFLICT IN LATE ANTIQUE SYRIA-PALESTINE

Dans le cadre du Séminaire “Manuscrits en Méditerranée” (IRHT, Section grecque et Orient chrétien), Sergey Minov (post-doctorant Labex RESMED de l’Université Paris-Sorbonne) présentera sa recherche sur « The Syriac Story of the Priest Paul and his Debate with Satan : A New Source on Religious Conflict in Late Antique Syria-Palestine).

Le jeudi 27 février, 13h-15h. IRHT, Campus Condorcet (Aubervilliers), Bâtiment Recherche Nord, 2e étage, salle 2.001.

Résumé : In my presentation I would like to introduce an unpublished hagiographical work entitled Story of the Priest Paul and His Debate with Satan, attested so far only in Syriac, and derived from it Arabic and Geez translations. This composition presents an account of a conflict over the practice of mixed bathing between the Christian priest Paul and the community of “Herodians,” known from the New Testament, that takes place in one of the villages of Samaria. The main purpose of the narrative, apparently, is to condemn the well-known Roman practice of communal bathing, when men and women would attend public baths together. I am going to discuss the textual tradition of the Story, address the problems related to establishing its original language and date of composition, as well as offer some preliminary thoughts on its possible milieu and purpose.

La tradition manuscrite des traités botaniques de Théophraste – annonce de séminaire

Dans le cadre du Séminaire « Manuscrits en Méditerranée » (IRHT, Section grecque et Orient chrétien).

Le mardi 21 janvier, 13h-15h. IRHT, Campus Condorcet (Aubervilliers), Bâtiment Recherche Nord.

Les Recherches sur les plantes de Théophraste et – dans une moindre mesure – les Causes des plantes sont parmi les traités de botanique les plus importants de l’Antiquité. On les considère comme les ouvrages fondateurs de la botanique moderne. 

Cependant, c’est presque par miracle que nous les connaissons aujourd’hui : ils font partie des ouvrages assez nombreux de l’Antiquité qui ne nous sont parvenus que par un unique manuscrit, byzantin en l’occurrence. Plus précisément : il y a, au total, une vingtaine de manuscrits mais tous les autres (ou quasiment tous) descendent d’un même exemplaire, l’actuel codex Urbinas gr. 61 de la Biblioteca Apostolica Vaticana.

Une analyse de cette tradition manuscrite a déjà été effectuée, notamment par les deux derniers éditeurs, Benedict Einarson et Suzanne Amigues, mais leur point de vue a été essentiellement philologique. Dans le cadre de ce séminaire, je voudrais essayer de contextualiser cette tradition manuscrite et d’examiner concrètement comment le texte a circulé, par l’intermédiaire de quelles personnes. Qui l’a lu, qui l’a copié, qui l’a commenté, qui l’a traduit ? Pourquoi ? Comment ?

On s’attachera en particulier à la question du transfert du texte depuis Constantinople jusqu’à l’Italie humaniste, dans la première moitié du 15e siècle.

Autour du Neon Paradeison

Séminaire Manuscrits en Méditerranée             (3 décembre 2019, 13h-15h )

André BINGGELI : Autour du Neon Paradeison, une collection d’histoires édifiantes « constantinopolitaine » dans des manuscrits grecs d’Italie du Sud

 

Le Neon Paradeison est une collection d’histoires édifiantes attestée en particulier dans plusieurs manuscrits grecs d’Italie méridionale des 11e-12e siècles. Le compilateur de cette collection y reprend des extraits du Pré Spirituel de Jean Moschos et d’autres collections ascétiques et édifiantes des 5e-7e siècles, auxquels il ajoute des récits constantinopolitains de la période méso-byzantine qui concernent en particulier la question de la vénération des images.

À travers l’étude de la tradition manuscrite de cette compilation, on abordera les questions liées à sa forme originelle, son milieu d’origine et sa visée. Cette collection pose aussi de manière plus large la question de la réappropriation et de la réactualisation à Byzance de l’héritage ascétique tardo-antique.

Le séminaire Manuscrits en Méditerranée est un séminaire d’équipe de la Section grecque et de l’Orient chrétien de l’IRHT où sont présentés des travaux en cours des membres de l’équipe ou d’autres chercheurs autour de manuscrits et de textes en grec, en syriaque, en copte, et en arabe. Il a lieu le premier jeudi de chaque mois de 13h à 15h (exceptionnellement la séance du jeudi 5 décembre a été déplacée au mardi 3 décembre, en raison du préavis de grève). Les séances de séminaire sont ouvertes  à tous les auditeurs qui sont intéressés.

Informations pratiques:
Mardi 3 décembre 2019, 13h-15h

IRHT, Campus Condorcet
Bâtiment Recherche Nord
14, rue Waldeck Rochet Aubervilliers
2e étage, salle 2001
Demander un badge à l'accueil pour accéder au 2e étage.

Métro ligne 12, Front Populaire
RER B, La Plaine-Stade de France

Renseignements: André Binggeli

La Section grecque et de l’Orient Chrétien accueille à nouveau ses lecteurs au Campus Condorcet

La section grecque et de l’Orient chrétien est désormais installée dans ses nouveaux locaux sur le Campus Condorcet (Aubervilliers): 

À partir du 12 novembre 2019, elle accueille à nouveau les lecteurs, et une permanence sera assurée par les membres de l’équipe les mardi et jeudi de 13h30 à 17h30. 

La documentation (catalogues de manuscrits et microfilms de la section grecque et de l’Orient chréiten, mais aussi des autres sections de l’IRHT) est désormais consultable dans une grande salle de documentation lumineuse, au rez-de chaussée du bâtiment recherche nord du Campus Condorcet.

Informations pratiques:
Accueil les mardi et jeudi de 13h30 à 17h30

IRHT, Campus Condorcet
Bâtiment Recherche Nord
14, rue Waldeck Rochet Aubervilliers
Rez-de-chaussée, salle 47

Métro ligne 12, Front Populaire
RER B, La Plaine-Stade de France

Inscriptions syriaques de Turquie : résultats de la première mission de prospection

Séminaire « Manuscrits en Méditerranée » (IRHT, Section grecque et orient chrétien), 7 novembre 2019

La séance de séminaire sera animée par Simon Brelaud (Orient & Méditerranée), Jimmy Daccache (Yale University) et Flavia Ruani (IRHT).
 
On y donnera une présentation de la première mission du projet RIS-Turquie (Recueil des Inscriptions Syriaques), qui a eu lieu en juillet 2019 et qui s’est concentrée sur les provinces de Šanlıurfa et Gaziantep, au sud-est de la Turquie.

 
Seront abordées les questions de méthode, de prospection et de mise en place de collaborations avec les archéologues turcs. Nous présenterons des inscriptions déjà publiées, mais aussi des nouvelles découvertes à la fois dans des endroits connus et sur de nouveaux sites.
La mission confirme l’ampleur et l’importance de la présence historique des chrétiens syriaques dans ces régions.
 
Informations pratiques:
Jeudi 7 novembre 2019, 13h-14h30

IRHT, Campus Condorcet
Bâtiment Recherche Nord
14, rue Waldeck Rochet Aubervilliers
2e étage, salle 2001

Métro ligne 12, Front Populaire
RER B, La Plaine-Stade de France

Renseignements: Flavia Ruani

Déménagement de la section grecque et de l’Orient chrétien de l’IRHT au Campus Condorcet

Le vendredi 12 juillet au soir, la section grecque et de l’Orient chrétien de l’IRHT fermera ses portes. Elle ne rouvrira aux lecteurs qu’après son déménagement sur le Campus Condorcet, à Aubervilliers (Bâtiment Recherche Nord). Ce déménagement est prévu pour septembre 2019. Cependant, il est impossible en l’état actuel de préciser la date à laquelle nous pourrons rouvrir aux lecteurs : cela risque de n’être possible, au mieux, qu’au début de l’année 2020.

Nous invitons donc fortement tous ceux qui pourraient avoir besoin de nos collections de reproductions de manuscrits ou de livres à venir les consulter avant le 12 juillet 2019, au Collège Sainte-Barbe. D’autre part, nous recommandons vivement aux collègues étrangers qui prévoient de séjourner à Paris pour consulter nos collections de reporter leur voyage, au plus tôt, au premier semestre 2020.

Photo du chantier du Grand équipement documentaire (H. Wijsman)
Photo Hanno Wiksman (mars 2019)

Enfin, la construction du Grand équipement documentaire (dans lequel une part importante de nos livres sera versée) ayant pris un retard significatif, ces livres seront stockés hors site jusqu’à l’ouverture de cette bibliothèque et, pendant cette période, ne pourront être consultés que par un système de navettes. Il faut donc prévoir, même après l’ouverture aux lecteurs de nos locaux sur le Campus Condorcet, des difficultés sérieuses de consultation d’une bonne partie de nos fonds documentaires, et ce pour une durée indéterminée.

N’hésitez pas à nous contacter en cas de besoin (grecque[at]irht.cnrs.fr), et anticipez autant que possible votre venue à la section, avant le déménagement.

Nouvelle parution : Catalogue des manuscrits de la Ste-Trinité de Chalki

La Section grecque de l’IRHT est particulièrement heureuse d’annoncer une nouvelle parution :

André Binggeli, Matthieu Cassin, Marie Cronier & Matoula Kouroupou, Catalogue des manuscrits conservés dans la Bibliothèque du Patriarcat Œcuménique. Les manuscrits du monastère de la Sainte-Trinité de Chalki. I, notices descriptives. II, illustrations, Turnhout, Brepols, 2019. ISBN 978-2-503-57434-9. 2 vol., 886 p., 359 planches.

Le Catalogue, le second de la série consacrée aux manuscrits grecs conservés au Patriarcat œcuménique à Istanbul, décrit les manuscrits provenant du monastère de la Sainte-Trinité situé sur l’île de Chalki. Le premier volume contient la description des 147 manuscrits qui constituent ce fonds ; le second volume est réservé aux illustrations, soit 359 planches photographiques, pour la plupart en couleur (écritures, décors, reliures, petits fers de reliure).

Le fonds de la Sainte-Trinité fut principalement constitué des manuscrits rassemblés à l’époque de la refondation du monastère de la Sainte-Trinité par le futur patriarche Métrophane III (1565-1572, 1578-1580) au milieu du 16e siècle et dans les décennies qui suivirent. Il s’agit d’une bibliothèque monastique, et les manuscrits ont principalement un contenu liturgique et religieux, même si la littérature classique n’en est pas absente. D’autre part, elle a été fondée par un futur patriarche, bibliophile de surcroît, qui a continué à la protéger et à l’enrichir une fois devenu patriarche ; de ce fait, la presque totalité des manuscrits est antérieure au 16e siècle, et on y trouve un nombre important de manuscrits anciens de belle facture, mais aussi des manuscrits contenant des textes rares ainsi que plusieurs palimpsestes. Les abondantes annotations qu’ils portent en font une source de premier ordre pour écrire l’histoire du monastère de la Sainte-Trinité, qui fera l’objet d’un volume séparé dans la même série, et plus largement du Patriarcat et des institutions monastiques de Constantinople et de sa région sous l’Empire ottoman.

Réalisé sous l’égide de Sa Sainteté Bartholomée, dans le cadre d’un programme plus large sur l’histoire des bibliothèques grecques dans l’Empire ottoman financé par l’Agence nationale de la recherche, ce catalogue est l’œuvre de quatre chercheurs de la Section grecque de l’IRHT (CNRS) : André Binggeli, Matthieu Cassin, Marie Cronier et Matoula Kouroupou.

Vient de paraître: Greek New Testament Manuscripts from Albania

La Section grecque de l’IRHT est très heureuse d’annoncer la parution d’un volume consacré aux manuscrits grecs du Nouveau Testament conservés en Albanie :

D. Lafleur – L. Brogly, Greek New Testament Manuscripts from Albania (New Testament Tools and Studies 57),  Leiden-Boston, 2018

Continuer la lecture de Vient de paraître: Greek New Testament Manuscripts from Albania

Annonce: IXe Colloque internationale de paléographie grecque

IXe Colloque international de Paléographie grecque
Le livre manuscrit grec : écritures, matériaux, histoire
à la mémoire de Paul Canart
Lundi 10 septembre – Samedi 15 septembre 2018, Paris
(lundi–jeudi en Sorbonne, 17 rue de la Sorbonne, Paris 5e
vendredi–samedi à l’École normale supérieure, 45 rue d’Ulm, Paris 5e)

Inscription gratuite mais obligatoire à cipg.paris2018@gmail.com

Programme

(dernière mise à jour: 30.08.2018)
Lundi 10 septembre 2018 – Sorbonne, amphi Guizot (17 rue de la Sorbonne, Paris 5e)

12.30 Accueil des participants (à l’EPHE: Sorbonne, escalier E, 1er étage)
13.45 Ouverture du colloque par Brigitte MONDRAIN, présidente du CIPG, Morgane CARIOU, Marie CRONIER, Philippe HOFFMANN et Émeline MARQUIS

I. Pratiques spécifiques d’écriture dans le Moyen Âge byzantin
coordonné par Boris Fonkič et Dieter Harlfinger

14.00 Maria XENAKI (Athènes / Paris), L’écriture des inscriptions monumentales des IXe-Xe siècles.
14.30 Georgi PARPULOV (Sofia), A Twelfth-Century Style of Calligraphy: The « Typographic » Minuscule.
15.00 Roberta DURANTE (Rome), Iniziali e immagini a confronto. Alcuni esempi tratti da codici salentini.
15.30 André JACOB (Rome), Épigraphie byzantine en Terre d’Otrante.
16.00 Pause café (Sorbonne, École pratique des Hautes Études – escalier E, 1er étage)
16.30 Marie CRONIER (Paris), Traduire et transcrire la médecine arabe en grec : le cas du Vindobonensis med. gr. 21.
17.00 Donatella BUCCA (Messine), Grafie, notazioni, impaginazione nei manoscritti musicali bizantini: dalla Rinascenza Macedone all’età comnena.
17.30 Lutz KOCH (Berlin), Die Schriftform von Marginalien in einigen Aristotelischen Manuskripten.

18.00 Hommage à Mgr Paul Canart

Cesare PASINI (Vatican), Mons. Paul Canart : 60 anni alla Biblioteca Vaticana.

19.00 Présentation de l’exposition Le Livre grec et l’écriture
(éditions grecques de l’ENS et manuscrits grecs de la Bibliothèque Mazarine)
à l’École normale supérieure – 45 rue d’Ulm, suivie d’une réception
Mardi 11 septembre 2018 – Sorbonne, amphi Descartes le matin ; amphi Guizot l’après-midi
Pratiques spécifiques d’écriture dans le Moyen Âge byzantin (suite)
Sorbonne, amphi Descartes

9.00 Flora KRITIKOU (Athènes), The Sinai « New Finds » : Identifying the musical fragments.
9.30 Rachele RICCERI (Gand), Book Epigrams on the Psalter : Manuscript Evidence and Editorial Approach.
9.45 Mihail MITREA (Newcastle), Novel insights on the marginal notes and « editorial » practices of Philotheos Kokkinos.
10.00 Ottavia MAZZON (Padoue), De la digraphie à la multigraphie ? Le cas de Georges Galésiotès.
10.15 Pause café (Sorbonne, École pratique des Hautes Études – escalier E, 1er étage)

II. Qui est le copiste au travail ?
coordonné par Ernst Gamillscheg et Sofia Kotzabassi

10.45 Francesco D’AIUTO (Rome), Da alpha ad ayb: per le origini greche dell’alfabeto armeno.
11.15 Mariafrancesca SGANDURRA (Rome), Identificazione di alcuni copisti dei manoscritti greci della Biblioteca di Santa Caterina del Sinai.
11.45 Mark HUGGINS (Édimbourg), Neophytos Enkleistos’ Catechesis 12 On the Resurrection Homily of saint John Chrysostom: An examination of Neophytos’ autograph ms. Laing 811 (University of Edinburgh Library 224) in conjunction with Paris. suppl. gr. 1317.
12.00 Sien DE GROOT (Gand), The Manuscripts Flor. BML Plut. 13 Dext. 1, 2 and 3 : a Curious Case of Bilingualism.
12.15 Paraskevi TOMA (Münster), Deciphering a Biliterate Identity: The Latin-Greek Autographs of Nikolaos of Otranto.
12.30 Déjeuner libre

Qui est le copiste au travail ? (suite)
Sorbonne, amphi Guizot

14.30 Inmaculada PÉREZ MARTİN (Madrid), Le livre manuscrit comme scénario de la rivalité entre érudits byzantins.
15.00 Elisa BIANCHI (Milan), Osservazioni sull’Ambrosiano C 308 inf. (gr. 917), importante testimone delle opere etico-religiose dell’imperatore Teodoro II Lascaris.
15.15 Paula CABALLERO SÁNCHEZ (Malaga), Lo scriba paleologo : verso nuovi criteri di identificazione.
15.30 Carole HOFSTETTER (Paris), Les traces d’un enseignement mathématique de la main de Jean Chortasménos : le témoignage de l’Urbinas graecus 80.
15.45 Pause café (Sorbonne, École pratique des Hautes Études – escalier E, 1er étage)
16.15 Raúl ESTANGÜI GOMEZ (Paris), Étude et identification d’un secrétaire de la chancellerie patriarcale de la fin du XIVe siècle.
16.45 David SPERANZI (Florence), Il metropolita e il cavaliere. Un codice misconosciuto da Costantinopoli alla Nazionale di Firenze.
17.15 Antonio ROLLO (Naples), Il greco nell’Occidente medievale : mani e pratiche di scrittura.
19.00 Buffet dînatoire (Sorbonne, École pratique des Hautes Études – escalier E, 1er étage)

Mercredi 12 septembre 2018 – Sorbonne, amphi Milne Edwards (escalier B, 2e étage) et École pratique des Hautes Études – escalier E, 1er étage pour les posters
Qui est le copiste au travail ? (suite)

9.00 Fabio VENDRUSCOLO (Udine), Un copiste Ἱλαρίων μοναχός à l’identité inattendue.
9.30 Morgane CARIOU (Paris), La production manuscrite de Georges Basilikos.
10.00 Anna GASPARI (Rome), Un inedito dialogo sul taglio della barba copiato da Nicola Sofianos?
10.30 Konstantina KEFALLONITI (Paris), Nicolas Sophianos, copiste-imprimeur : une confrontation de ses écritures.
10.45 Marie-Laure MONFORT (Paris), Janus Cornarius (ca. 1500-1558) est-il le copiste de la partie récente des Parisini graeci 2255-2254 ?
11.00 Pause café (Sorbonne, École pratique des Hautes Études – escalier E, 1er étage)
11.30-13.00

III. Posters (École pratique des Hautes Études)

1. Jana GRUSKOVÁ, Gunther MARTIN et alii (Vienne), The Digital Recovery of the Scythica Vindobonensia
2. Maxim VENETSKOV (Leuven), Les scholies à l’Échelle et leur mise en forme dans les manuscrits.
3. Sergio AMERICANO (Potenza / Paris), L’epitome du Pandecte de l’Écriture Sainte d’Antiochos de Saint-Sabas (CPG 7842-7844) dans le Parisinus gr. 852.
4. Stavroula GEORGIOU (Athènes), Trois versions différentes d’un texte – livre I du De urinis de Jean Zacharias Actouarios – dues au même copiste.
5. Andrea CUOMO (Vienne), Das mittelalterliche Griechisch und die Lehrbücher der Paläologenzeit.
6. Grigory VOROBYEV (Innsbruck / Saint-Pétersbourg), À propos des systèmes de réglure des manuscrits sur papier : le cas de Démétrius Chalcondyle.
7. Saskia DIRKSE (Munich), Introducing the Structural Visualization of Manuscripts (StruViMan): Principles, Methods, Aims and Prospects.
13.00 Déjeuner libre

IV. Paléographie et philologie
coordonné par Christian Brockmann et Erich Lamberz

15.00 Georgios MAKRIS (Bochum), Redating the Vienna Dioscurides.
15.30 Peter ISÉPY (Munich), Der verschollene Teil des Codex Vind. Phil. gr. 100, die « Collezione filosofica » und das Kloster San Nicola di Casole.
16.00 Stefano MARTINELLI TEMPESTA (Milan), Planude e Triclinio. Nuovi materiali per una vecchia questione.
16.30 Pause café (Sorbonne, École pratique des Hautes Études – escalier E, 1er étage)
17.00 Pantelis GOLITSIS (Thessalonique), Du nouveau sur les manuscrits de Georges Pachymère.
17.30 Diether Roderich REINSCH (Berlin), Μερικές παρατηρήσεις για τον κυπριακό κώδικα Parisinus graecus 400.
18.00 Renate BURRI (Berne), Le Monac. gr. 223 et le problème des deux versions différentes de la troisième lettre de Grégoire Palamas à Grégoire Acindynus.

Jeudi 13 septembre 2018 – Sorbonne, amphi Milne Edwards (escalier B, 2e étage)
Paléographie et philologie (suite)

9.00 Venetia CHATZOPOULOU (Athènes), Reginald Pole, Bernardino Sandro et Dimitrios Zinos : à propos du modèle de l’édition princeps des Ascétiques de Saint Basile par Stefano Nicolini da Sabbio (Venise, 1535).
9.30 Fevronia NOUSSIA (Patras), Robert Estienne’s editio princeps of Manuel Moschopoulos’ Peri schedon.
10.00 Stefano VALENTE (Hambourg), Kommentare zu der Zweiten Analytik des Aristoteles aus der Spätantike und byzantinischer Zeit: alte und neue Handschriftenfunde.
10.30 Mariella MENCHELLI (Pise), Tradition manuscrite et formes du livre dans le commentaire de Proclus sur le Timée. Le rôle du rouleau de Patmos Eileton 897 et de quelques manuscrits dans l’histoire du texte de Proclus.
11.00 Pause café (Sorbonne, École pratique des Hautes Études – escalier E, 1er étage)
11.30 Émeline MARQUIS (Paris / Berlin), Le corpus épistolaire de l’Harleianus 5566 : lettres de Brutus, de Théophylacte Simocatta et d’Alciphron.
12.00 Margherita LOSACCO (Padoue), Théophile d’Antioche, Ad Autolycum : tradition manuscrite et histoire du texte.
12.30 Christina PRAPA (Munich), Michael von Ephesus’ Kommentar zu Aristoteles’ Metaphysik: Untersuchungen zur Textüberlieferung und der Bedarf einer neuen kritischen Ausgabe.
13.00 Déjeuner libre

V. Paléographie et codicologie des manuscrits grecs copiés entre le XVIIe et le XIXe siècle
coordonné par Paul Géhin et Agamemnon Tselikas

15.00 Domenico SURACE (Salerne), La produzione manoscritta greca a Roma tra la fine del XVI e la prima metà del XVII secolo. Qualche esempio.
15.30 Michel CACOUROS (Paris), Écritures et copistes au scriptorium de Dionysiou (Athos) de la fin du XVIe à la fin du XVIIe siècle.
16.00 Chariton KARANASIOS (Athènes), The professional patriarchal copyist Michael Byzantios (ca. 1700).
16.30 Pause café (Sorbonne, École pratique des Hautes Études – escalier E, 1er étage)

17.00. Zisis MELISSAKIS (Athènes), Restauro e rilegatura di manoscritti nel monastero di Patmos durante il periodo post bizantino.
17.30 Emmanouil GIANNOPOULOS (Thessalonique), Important musical manuscripts of the XVIIth-XIXth centuries. Ιdentification of their scribes, palaeographical and musicological importance.
18.00 Vera TCHENTSOVA (Oxford / Moscou), Scribes et enlumineurs de grammata grecs. Le témoignage des archives de Moscou (seconde moitié du XVIIe siècle).
18.30 Agamemnon TSELIKAS (Athènes), L’attività codicografica nei secoli 17-18 in mondo greco.
19.15 Buffet dînatoire (Sorbonne, École pratique des Hautes Études – escalier E, 1er étage)

Vendredi 14 septembre 2018 – École normale supérieure, salle Dussane (45 rue d’Ulm, Paris 5e)
VI. Nouvelles technologies et nouvelles perspectives dans l’étude des manuscrits
coordonné par Philippe Hoffmann et Nigel Wilson

9.00 Patrick ANDRIST (Munich), Au croisement de la modularité et de la paratextualité : techniques et intentions des producteurs de codex.
9.30 Chiara FARAGGIANA (Bologne), Image numérique, paléographie, philologie : trois servantes maîtresses. Du travail en alternance au travail en équipe.
10.00 André-Louis REY (Genève), Les images numériques au service de la reconstitution de l’histoire du livre manuscrit : l’exemple du Genavensis gr. 44 de l’Iliade.
10.30 Pause café
11.00 Claudia RAPP (Vienne), The Sinai Palimpsests Project: A Window into the Cultural Practices of the Christian Orient.
11.30 Giulia ROSSETTO (Vienne), Greek Palimpsests at St. Catherine’s Monastery : an Overview.
11.45 Véronique SOMERS, Nouvelles perspectives dans l’étude de deux palimpsestes viennois.
12.15 Déjeuner libre

Nouvelles technologies et nouvelles perspectives dans l’étude des manuscrits (suite)

14.00 Elina DOBRYNINA (Moscou), Considerations on the dating of Codex Coislinianus.
14.30 Dorotei GETOV (Sofia), The Greek Manuscripts in the National Library Sts. Cyril and Methodius, Sofia (with an Excursus on Cataloguing Technique).
15.00 Didier LAFLEUR et Luc BROGLIE (Paris), Le fonds 488 des Archives nationales d’Albanie : Pérennité des sources grecques au coeur des Balkans.
15.30 Nikos AGIOTIS (Berlin), The Aristotelian Manuscripts of the Monastery of Korona.
16.00 Ángel ESCOBAR CHICO (Saragosse), Aristoteles Hispanus: presentación de un proyecto editorial.
16.30 Pause café

VII. Bibliothèques et circulation des livres
coordonné par Giuseppe De Gregorio et Santo Lucà

17.00 Giuseppe PASCALE (Milan), Letture e biblioteche in Italia meridionale tra il X e il XIV secolo: i palinsesti Ambr. A 45 sup. e G 36 sup.
17.30 Michele BANDINI (Potenza), Il Vat. gr. 141 di Appiano: gli uomini dietro il codice.

Samedi 15 septembre 2018 – École normale supérieure, salle Dussane (45 rue d’Ulm, Paris 5e)
Bibliothèques et circulation des livres (suite)

9.00 Christian FÖRSTEL et François VINOURD (Paris), Reliures constantinopolitaines des XIVe et XVe siècles : questions de localisation et de datation.
9.30 Luigi ORLANDI (Berlin), Scritture mimetiche e circolazione di libri nel milieu di Andronico Callisto.
10.00 Ciro GIACOMELLI (Padoue), Codici di commentatori di Aristotele nella Biblioteca Marciana di Venezia: primi risultati di uno spoglio del fondo e prospettive di ricerca.
10.15 Carmen GARCÍA BUENO (Madrid), The Library of Michael Hermodoros Lestarchos.
10.30 Pause café
11.00 Pierre AUGUSTIN (Paris), Monceaux et Laisné en Morée (1669) : onze manuscrits de Nauplie à la Bibliothèque nationale de France.
11.30 Andi REMBECI et Sokol ÇUNGA (Tirana), Greek Manuscripts in Albania : Book Circulations and Libraries.
12.00 Kriton CHRYSSOCHOIDIS, Zisis MELISSAKIS (Athènes) et Ekaterini MITSIOU (Vienne), Der verlorene Kodex des Typikons des Eleousa-Klosters in Strumitsa (Iberon 2345).
12.30 Conclusions du Colloque

 

Télécharger le programme : Programme CIPG 2018-définitif

Plus d’informations sur le site du CIPG

Tout savoir sur le logo et la charte graphique

Colloque du Comité international de Paléographie grecque (CIPG),
organisé par les Laboratoires de recherche
. Saprat (Savoirs et pratiques du Moyen Âge au XIXe siècle) – EA 4116 de l’EPHE
. IRHT (Institut de recherche et d’histoire des textes) – UPR 841 CNRS
. AOrOc (Archéologie et Philologie Orient et Occident) – UMR 8546 CNRS-ENS
. LEM (Laboratoire d’étude des monothéismes) – UMR 8584 CNRS-EPHE
avec le soutien de
. l’École pratique des Hautes Études, PSL
. l’École normale supérieure, PSL
. Sorbonne Université
. des LabEx
. TransferS, ENS-PSL
. HASTEC, EPHE-PSL
. de l’IRIS Scripta-PSL. Histoire et pratiques de l’écrit – programme Investissements d’Avenir, ANR référence ANA-10-IDEX-0001-02 PSL
avec la participation active de la Bibliothèque de l’École normale supérieure et la contribution précieuse de la Bibliothèque Mazarine