Tous les articles par Marie Cronier

Mission de catalogage à Istanbul, octobre 2023

Du 16 au 21 octobre 2023, André Binggeli, Matthieu Cassin et moi-même nous sommes rendus à Istanbul pour poursuivre notre entreprise de catalogage des manuscrits du Patriarcat Œcuménique : ces manuscrits proviennent essentiellement de trois monastères situés sur l’île de Chalki (Heybeliada), dans la Mer de Marmara, et ont été rapatriés au Patriarcat dans les années 1930.

La salle de lecture de la bibliothèque du Patriarcat Œcuménique

Après le catalogue des manuscrits provenant de la Panaghia  (Kouroupou, Géhin, 2008) et de la Sainte-Trinité (Binggeli, Cassin, Cronier, Kouroupou, 2019), nous préparons actuellement celui de l’École théologique. Alors que les collections de la Panaghia et de la Sainte-Trinité proviennent de monastères fondés (ou refondés) au 16e siècle, celle de l’École théologique, fondée en 1841, a été constituée à une époque beaucoup plus récente : néanmoins, elle contient une part importante de manuscrits anciens. On notera que les livres imprimés, très nombreux, sont toujours conservés sur place.

Ecole théologique
L’École théologique de l’île de Chalki

Continuer la lecture de Mission de catalogage à Istanbul, octobre 2023

La transmission des herbiers grecs (2) – Conférences EPHE, 2023-2024

 

Dans la lignée de la série de conférences présentées en 2022-2023 à l’École pratique des Hautes Études – Section des Sciences historiques et philologiques, ce nouveau cycle de 10 conférences poursuivra l’étude des manuscrits grecs contenant des textes consacrés aux plantes. Continuer la lecture de La transmission des herbiers grecs (2) – Conférences EPHE, 2023-2024

Appel à collaboration à Pinakes – 2 séance de formation (novembre-décembre 2023)

[COMPLET. Possibilité de s’inscrire pour la session suivante: 2 avril et 7 mai 2024]

Suite au succès du premier appel à collaboration pour Pinakes (automne 2022), et du second appel (printemps 2023), la Section grecque de l’IRHT a décidé de poursuivre l’ouverture de la base de données à des contributeurs externes.

Le public visé est celui des utilisateurs réguliers de Pinakes (connaissant bien la base) qui souhaitent apporter bénévolement leurs compétences : étudiants (à partir du Master), enseignants, chercheurs, etc.

La formation portera sur deux thèmes:

  • ajouter de la bibliographie
  • modifier et corriger le contenu des manuscrits

Les personnes formées pourront ensuite collaborer à la base de manière autonome et selon un rythme libre. Des séances de questions et de travail en commun seront proposées de manière mensuelle.

Informations pratiques

Nous proposons deux nouvelles séances de formation (en français et anglais ; italien possible selon le nombre de demandes) :

les mardis 7 novembre et 5 décembre 2023, de 13h30 à 15h30

soit à distance (visio-conférence par Zoom), soit en présence

IRHT, Campus Condorcet

Bâtiment Recherche Nord, 2e étage

14 cours des Humanités
93322 Aubervilliers

Les deux séances sont complémentaires: il est indispensable de participer aux deux.

Le nombre de places est limité.

Informations et inscriptions (indiquer votre motivation et vos apports possibles à Pinakes) : grecque@irht.cnrs.fr

Appel à collaboration à Pinakes – 2 séances de formation (mars-avril 2023)

Suite au succès du premier appel à collaboration pour Pinakes (automne 2022), la Section grecque de l’IRHT a décidé de poursuivre l’ouverture de la base de données à des contributeurs externes.

Le public visé est celui des utilisateurs réguliers de Pinakes (connaissant bien la base) qui souhaitent apporter bénévolement leurs compétences : étudiants (à partir du Master), enseignants, chercheurs, etc.

La formation portera sur deux thèmes:

  • ajouter de la bibliographie
  • modifier et corriger le contenu des manuscrits

Les personnes formées pourront ensuite collaborer à la base de manière autonome et selon un rythme libre. Des séances de questions et de travail en commun seront proposées de manière mensuelle.

Informations pratiques

Nous proposons deux nouvelles séances de formation (en français et anglais ; italien possible selon le nombre de demandes) :

le lundi 6 mars et le mardi 4 avril 2023, de 13h30 à 15h30

soit à distance (visio-conférence par Zoom), soit en présence

IRHT, Campus Condorcet

Bâtiment Recherche Nord, 2e étage

14 cours des Humanités
93322 Aubervilliers

Les deux séances sont complémentaires: il est indispensable de participer aux deux.

Le nombre de places est limité.

Informations et inscriptions (indiquer votre motivation et vos apports possibles à Pinakes) : grecque@irht.cnrs.fr

 

“La transmission des herbiers grecs, de l’Antiquité à la fin du Moyen Âge”. Cycle de conférences à l’EPHE, 2022-2023

Wien, ÖNB, cod. med. gr. 1, ff. 75v-76r (Dioscoride de Vienne)

Aux confins de la science et de l’art, un herbier se présente sous la forme d’un livre qui peut se décliner selon de multiples modalités, variant parfois au fil des siècles. L’enseignement se propose d’aborder la période qui précède le développement de la botanique en tant que science dans l’Europe occidentale du XVIe siècle, en se donnant pour objet le livre manuscrit grec contenant des textes consacrés aux plantes et à leurs usages, parfois accompagnés d’illustrations. Il est le fruit de recherches personnelles encore pour partie inédites menées depuis une quinzaine d’années. Continuer la lecture de “La transmission des herbiers grecs, de l’Antiquité à la fin du Moyen Âge”. Cycle de conférences à l’EPHE, 2022-2023

Le “Breviarium” de Stéphane d’Antioche (env. 1127), un lexique trilingue de la matière médicale et ses sources

Intervention le 2 décembre 2021, dans le cadre du séminaire Manuscrits en Méditerranée.

[NB: le texte de cette communication a été publié dans « À l’origine du Breviarium medicaminum omnium de Stéphane d’Antioche: un manuscrit de Dioscoride (Paris. gr. 2179) », dans M. Cronier, F. D’Aiuto (éd), 24th International Congress of Byzantine Studies «Byzantium – Bridge Between Worlds» (Venice-Padua, 22-27 August 2022) Tavola rotonda: «Bisanzio, ponte fra culture: lingue, letterature, manoscritti» (Padova, 25 agosto 2022) Atti (= Rivista di Studi Bizantini e Neoellenici n.s. 59-2022), Roma, 2023, p. 249-288]

Le Breviarium est un lexique (inédit) de noms des simples, c’est-à-dire des matières premières entrant dans la fabrication des médicaments (végétaux, animaux, minéraux). On doit sa mise en lumière aux travaux de Charles Burnett (Warburg Institute, London), qui en prépare actuellement une édition.

Le Breviarium a été composé par Stéphane d’Antioche, connu aussi comme Stéphane de Pise, un Italien séjournant à Antioche dans les années 1120-1130. Il constitue un appendice à la traduction latine par Stéphane du Kitāb al-malakī d’al-Maǧūsī, intitulée Liber regalis.

Ce lexique est transmis dans les manuscrits (dont les plus anciens remontent au milieu du 12e siècle, soit très peu de temps après la composition de l’opuscule) sous la forme de trois colonnes: le grec à gauche, le latin au centre, et l’arabe à droite. Tous les termes sont transcrits en caractères latins. On compte un peu moins de 600 entrées.

Ma présentation s’intéressera aux sources auxquelles Stéphane a pu avoir accès. Plus généralement, elle posera la question de l’accès aux manuscrits grecs et arabes par les Francs dans la ville d’Antioche, qui avait été conquise par les croisés en 1098 et où se déployait alors une importante activité de traduction de l’arabe au latin – tandis que la question de l’éventuel recours à des sources grecques demeure moins étudiée pour l’instant.

Actes du IXe colloque international de paléographie grecque

La Section grecque est très heureuse de vous annoncer la parution des actes du IXe Colloque international de paléographie grecque, dans la collection Travaux et Mémoires de l’Association des Amis du Centre d’Histoire et Civilisation de Byzance:

Le livre manuscrit grec: écritures, matériaux, histoire. Actes du IXe Colloque international de Paléographie grecque, Paris, 10-15 septembre 2018, édités par Marie Cronier et Brigitte Mondrain (Travaux et Mémoires 24.1), Paris 2020 [2021].

ISBN 978-2-916716-81-7. 100 € Continuer la lecture de Actes du IXe colloque international de paléographie grecque

Liens vers des revues en ligne

Voici quelques liens vers des revues grecques difficiles à trouver sous forme imprimée, ou vers d’autres revues en ligne portant sur les études byzantines. Toute suggestion est bienvenue!

Portails :

Titre en alphabet grec :

Titre en alphabet latin:

Titre en alphabet cyrillique :

 

Accueil des lecteurs à la section grecque

 

Après une fermeture de plusieurs mois due à la situation sanitaire, le Campus Condorcet a rouvert ses portes au public le 1er septembre 2020.

La Section grecque et de l’Orient chrétien est donc heureuse de pouvoir de nouveau accueillir les lecteurs qui souhaitent consulter sa documentation (bibliothèque, microfilms ou numérisations de manuscrits).

Pour les mois de mai et juin 2021, un accueil des lecteurs est bénévolement assuré les mardis et jeudis (env. 9h30-18h) par l’un des chercheurs de la Section. Prendre obligatoirement rendez-vous par e-mail auprès du responsable de l’accueil (cf. planning infra). Continuer la lecture de Accueil des lecteurs à la section grecque

La tradition manuscrite des traités botaniques de Théophraste – annonce de séminaire

Dans le cadre du Séminaire “Manuscrits en Méditerranée” (IRHT, Section grecque et Orient chrétien).

Le mardi 21 janvier, 13h-15h. IRHT, Campus Condorcet (Aubervilliers), Bâtiment Recherche Nord.

Les Recherches sur les plantes de Théophraste et – dans une moindre mesure – les Causes des plantes sont parmi les traités de botanique les plus importants de l’Antiquité. On les considère comme les ouvrages fondateurs de la botanique moderne. 

Cependant, c’est presque par miracle que nous les connaissons aujourd’hui : ils font partie des ouvrages assez nombreux de l’Antiquité qui ne nous sont parvenus que par un unique manuscrit, byzantin en l’occurrence. Plus précisément : il y a, au total, une vingtaine de manuscrits mais tous les autres (ou quasiment tous) descendent d’un même exemplaire, l’actuel codex Urbinas gr. 61 de la Biblioteca Apostolica Vaticana.

Une analyse de cette tradition manuscrite a déjà été effectuée, notamment par les deux derniers éditeurs, Benedict Einarson et Suzanne Amigues, mais leur point de vue a été essentiellement philologique. Dans le cadre de ce séminaire, je voudrais essayer de contextualiser cette tradition manuscrite et d’examiner concrètement comment le texte a circulé, par l’intermédiaire de quelles personnes. Qui l’a lu, qui l’a copié, qui l’a commenté, qui l’a traduit ? Pourquoi ? Comment ?

On s’attachera en particulier à la question du transfert du texte depuis Constantinople jusqu’à l’Italie humaniste, dans la première moitié du 15e siècle.