Wien, ÖNB, Phil. gr. 135, f. 1

Une recension inédite des scholies aux Halieutiques, de Petros Kretikos à l’atelier de Nicolas Choniatès

Séance du 6 juin 2024 du séminaire Manuscrits en Méditerranée, par Morgane Cariou (Sorbonne Université, UMR 8167, IUF).

Les scholies aux Halieutiques d’Oppien sont transmises par quelque cent manuscrits entre lesquels il existe d’importantes variations textuelles. La présente communication s’intéresse à la recension singulièrement intéressante présente dans le Vindobonensis phil. gr. 135, témoin des Halieutiques et des Cynégétiques copié sur parchemin par Petros Kretikos, dans le premier tiers du XVe siècle. Pour en faire apparaître toute l’originalité, on commencera par brosser à grands traits les étapes de la formation du corpus des scholies aux Halieutiques tout en soulignant les problématiques philologiques et éditoriales qui lui sont propres. Puis nous proposerons un classement et une mise en perspective historique des familles de scholies indépendantes apparues à la Renaissance, tous éléments qui feront le lit de l’étude philologique et paléographique du texte du codex viennois et de deux proches parents qui n’avaient jusqu’alors jamais été identifiés comme tels : notre analyse devrait en effet permettre de mettre au jour les affinités du Vind. phil. gr. 135 avec deux recentiores copiés dans l’atelier vénitien de Nicolas Choniatès, dans les années 1580. On tentera d’élucider les rapports philologiques de ces trois manuscrits, de présenter des hypothèses sur l’origine de cette recension tout en étudiant la question paléographique complexe de la délimitation des interventions de Nicolas Choniatès et de ses collaborateurs anonymes.

Matthieu Cassin

Directeur de recherche à la section grecque et de l'Orient chrétien de l'Institut de recherche et d'histoire des textes (CNRS, UPR 841).

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Matthieu Cassin (30 mai 2024). Une recension inédite des scholies aux Halieutiques, de Petros Kretikos à l’atelier de Nicolas Choniatès. Manuscrits en Méditerranée. Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11qud


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.