Les trois vies de l’Ott. gr. 437

Séance du 7 mars 2024 du séminaire Manuscrits en Méditerranée, par Tiphaine Lorieux (KU Leuven).

L’Ottobonianus graecus 437 fait partie du lot de manuscrits offerts au Pape Clément XI au début du 17e s. par l’intermédiaire du maronite Abraham Massad. En dépit de l’unité thématique du manuscrit, qui contient les Douze petits prophètes et plusieurs textes patristiques portant sur ces livres bibliques, on y distingue trois parties indépendantes, copiées à des époques variées et en des lieux peut-être différents. Dans la première, datée des 13e-14e s., on trouve le Commentaire sur les douze prophètes de Théodoret de Cyr et le début de son Commentaire sur Isaïe ; dans la deuxième (15e-16e s.), la chaîne de Philothée sur les petits prophètes Osée, Joël et Amos ; et dans la troisième (15e s.), les Capita attribués à Hésychius et le début du commentaire de Théodoret sur le prophète Malachie. Cette communication cherchera à retracer le parcours de ces trois parties, en s’appuyant en particulier sur l’identification de leurs modèles et de leurs copies. La critique textuelle montre en effet que la première partie a servi de modèle au Paris. gr. 848 et que la seconde a été copiée à partir de deux exemplaires, l’Ott. gr. 452 et le Vat. gr. 1509. La reconstitution des pérégrinations de ces manuscrits, entre Constantinople, Naxos, Alexandrie et Paris, permettra d’éclairer certaines zones d’ombre de l’histoire de l’Ott . gr. 437.



Citer ce billet
Matthieu Cassin (2024, 29 février). Les trois vies de l’Ott. gr. 437. Manuscrits en Méditerranée. Consulté le 22 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vxki

Matthieu Cassin

Directeur de recherche à la section grecque et de l'Orient chrétien de l'Institut de recherche et d'histoire des textes (CNRS, UPR 841).

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.