Bilan des activités dans la base Pinakes, 2021

La base de données Pinakes : textes et manuscrits grecs est alimentée presque chaque jour tant par les membres de l’équipe Grecque et Orient chrétien de l’IRHT que par les partenaires de divers projets. Le travail au sein de la base de données concerne des domaines variés, qu’il nous a semblé intéressant de présenter aux utilisateur de Pinakes : description de manuscrits à partir des originaux ou de copies, saisie des descriptions des catalogues, révision en série des données (auteurs, œuvres, bibliothèques et cotes, copistes et possesseurs, etc.), dépouillement bibliographique. Pour donner un peu de chair à ce panorama, nous avons choisi de présenter successivement les activités de chaque collaborateur ou projet : les deux administrateurs de la base, André  Binggeli et Matthieu Cassin ; les membres de la section grecque qui participent à son alimentation, Pierre Augustin, Francesca Barone, Marie Cronier, Giada di Giuseppe, Thibault Miguet, Jacques-Hubert Sautel ; les projets partenaires, BHGms, PTB et  RAP.

Nous avions déjà proposé l’an passé un tel bilan : vous pouvez vous y reporter pour mesurer le chemin parcouru et les éventuelles inflexions du travail.

Nous devons malheureusement répéter ce que nous écrivions l’an passé : en raison du déménagement de l’IRHT en septembre 2019 au Campus Condorcet à Aubervilliers et des difficultés de fonctionnement de la bibliothèque générale du campus (Grand équipement documentaire), du fait du manque de personnel, de la complexité des procédures d’achat et des limitations budgétaires, notre accès aux publications nouvelles se trouve compliqué et entravé, et ce de manière malheureusement durable. Nous remercions donc tout particulièrement les collègues qui nous font parvenir leurs publications, en version papier et/ou électronique : cela nous permet de les dépouiller rapidement dans Pinakes et d’alimenter notre bibliothèque, qui demeure ouverte et accessible aux lecteurs (les nouvelles acquisitions, à l’exclusion des catalogues, doivent en revanche être consultées au Grand équipement documentaire). Il nous est agréable de remercier ici quelques-uns des collègues qui nous font fidèlement parvenir leurs publications : Tommaso Braccini, Giacomo Cardinali, Francesco D’Aiuto, Giuseppe De Gregorio, Roberta Durante, Chiara Faraggiana di Sarzana, Paola La Barbera, Stavros Lazaris, Frederick Lauritzen, Santo Lucà, Stefano Martinelli Tempesta, Luigi Orlandi, Antonio Rollo, Marco Settecase, Anne Tihon.

André Binggeli

Dans le prolongement du projet BHGms, mon effort personnel dans le projet Pinakes porte plus spécifiquement sur les manuscrits et les textes hagiographiques, à la fois de manière ponctuelle, sur tel ou tel dossier, lorsque ma propre recherche le nécessite, et de manière plus systématique, dans le cadre des séances hebdomadaires d’équipe.

Durant l’année 2021, j’ai poursuivi le travail sur les Narrationes animae utiles : création de chaque narratio individuelle, avec son titre, son incipit, son desinit, ainsi que son numéro d’identification dans le Repertory of Spiritually Beneficial Tales de John Wortley, et ajout des témoins signalés dans le fichier BHGms. L’intégralité de Appendix IV de la BHG (1317d-1322zm) est désormais intégré à la base Pinakes.

À cela s’ajoutent les dépouillements de livres et de revues :

  • Mise à jour du dépouillement des revues dont je suis chargé :
    • Analecta Bollandiana : jusqu’au dernier numéro en ligne, 139.1 (2021) ;
    • Bolletino della Badia Greca di Grottaferrata : jusqu’au dernier numéro reçu, 15 (2018) ;
    • Byzantion : jusqu’au dernier numéro en ligne, 91 (2021) ;
    • Rivista di Studi bizantini et neoellenici : jusqu’au dernier numéro reçu, 53 (2016) ;
    • Scriptorium : jusqu’au dernier numéro paru, 74.2 (2020).
  • Dépouillement de livres
    • Tsamadou-Jacoberger & I. Stamatiadou (éd.), Texte et contexte. Méthodes et outils de l’édition critique de quelques manuscrits arabes, grecs, italiens et latins, Strasbourg, 2019 ;
    • Kujumdžieva, The Hymnographic Book of Tropologion: Sources, Liturgy and Chant Repertory, New York, 2018 ;
    • ainsi que quelques articles reçus par courrier.

Matthieu Cassin

Une part conséquente de mon travail pour la base Pinakes a consisté, en 2021, à poursuivre l’intégration des données provenant du Supplément au Répertoire des bibliothèques et catalogues de manuscrits grecs de Jean-Marie Olivier, paru en 20181.  Comme je le rappelais l’an passé, cette révision des données relatives aux villes, bibliothèques, fonds et cotes, commencée en 2018, est une œuvre de très longue haleine. Elle permet le signalement des catalogues et des descriptions de manuscrits répertoriés par J.-M. Olivier dans son monumental Supplément – une part non négligeable était déjà référencée dans la bibliographie de Pinakes, la vérification des listes de cotes et l’ajout de liens supplémentaires vers des catalogues en ligne ou des numérisations, soit à partir des informations du Supplément, soit à partir de recherches ponctuelles. La révision concerne actuellement les bibliothèques du Mont Athos et a été menée jusqu’à celle de la Grande Laure. Cependant, pour ces bibliothèques, les informations publiées sont encore largement fragmentaires et souvent contradictoires.

Outre le travail sur le Supplément de J.-M. Olivier, j’ai achevé au début de l’année 2021 la saisie d’un catalogue de manuscrits récemment paru pour la Bayerische Staatsbibliothek de Munich : M. Molin Pradel et K. Hajdu, Katalog der griechischen Handschriften der Bayerischen Staatsbibliothek München. 5, Codices graeci Monacenses 266-347 (Catalogus codicum manu scriptorum Bibliothecae Monacensis II.5), Wiesbaden 2019. À l’automne, j’ai également saisi dans Pinakes le nouveau catalogue de Dorotei Getov des manuscrits grecs de la bibliothèque Saints Cyrille et Méthode de Sophia, qui décrit les mss. Gr. 1-105 ; les mss. 106-148 sont des copies du 19e s., sauf le ms. gr. 118, un Physiologus du 16e s. : D. Getov, A Catalogue of the Greek Manuscripts in the National Library “Sts. Cyril and Methodius”, Sofia, Transmission des Textes: Catalogues, Turnhout, Brepols, 20192.

Enfin, suite à des remarques ou demandes de lecteurs, j’ai corrigé et/ou complété les données relatives à divers auteurs et oeuvres.

J’ai par ailleurs continué à mettre à jour et à ajouter les liens vers des ressources externes à Pinakes, en particulier vers de nouvelles numérisations (Vatican, grâce aux très utiles listes mises en ligne de manière hebdomadaire par Aaron Macks ; Munich ; Paris ; Heidelberg, etc.). Une collaboration étroite avec le projet de description et de numérisation des manuscrits grecs de Cambridge permet un échange d’information et un signalement régulier des nouvelles réalisations du projet financé par la Polonsky Foundation ; il semble cependant que le projet soit en ce moment ralenti, probablement du fait de la situation sanitaire.

Enfin, je poursuis le dépouillement de plusieurs revues dont je suis chargé :

  • Adamantius, dernier numéro saisi : 25 (2019)
  • Aevum, dernier numéro saisi : 95.1 (2021)
  • Jahrbuch der Österreichische Byzantinistik, dernier numéro saisi : 70 (2021)
  • Manuscripta, dernier numéro saisi : 64.2 (2020)
  • Revue des études byzantines, dernier numéro saisi : 79 (2021)
  • Revue des études grecques, dernier numéro saisi : 134.2 (2021)
  • Sacris erudiri, dernier numéro saisi : 59 (2020)
  • Semitica et classica, dernier numéro saisi : 13 (2020)

Outre des ajouts ponctuels au fur et à mesure des envois de collègues ou des dépouillements personnels, en particulier grâce aux périodiques de la Bibliothèque de l’ENS, dont on ne saurait trop rappeler l’importance, j’ai repris le dépouillement des nouvelles acquisitions du Grand équipement documentaire, qui reprennent à un rythme assez soutenu grâce à nos commandes. Quelques exemples :

  • S. Boodts, P. de Leemans et S. Schorn (éd.), Sicut dicit: Editing Ancient and Medieval Commentaries on Authoritative Texts, (Lectio, Studies in the Transmission of Texts and Ideas 8), Turnhout 2020.
  • E. Despotakis, John Plousiadenos (1423?-1500). A Time-Space Geography of His Life and Career. (Bibliothèque de Byzantion 21), Leuven 2020.
  • T. Dorandi (éd.), Porphyre, L’antre des nymphes dans l’Odyssée (Histoire des doctrines de l’Antiquité classique 52), éd. T. Dorandi, Paris 2019.
  • B. Gleede, Philosophische Erotapokriseis und theologische Kapitel, Ps-Justinus Maryr, Philosophische Erotapokriseis und theologische Kapitel. Quaestiones gentilium ad Christianos, Quaestiones contra gentiles de relatis, Capita contra theopaschitas (Die Griechischen Christlichen Schrifsteller der ersten Jahrunderte N.F. 29), Berlin, Boston 2020.
  • B. Gleede, Theodoret von Kyros, Unterscheidung von Lüge und Wahrheit, Abriss über die üblen Märchen der Häretiker. Zusammenfassung der göttlichen Lehrsätze Anhang: Pseudo-Theodoret, Gegen Nestorius an Sporakios (Griechischen christlichen Schriftsteller der ersten Jahrhunderte NF. 26), Berlin, Boston 2020.
  • A. Külzer et C. Rapp (éd.), The Bible in Byzantium: Appropriation, Adaptation, Interpretation, VI (Reading Scripture in Judaism and Christianity, 25.6), Göttingen 2019.
  • L. I. Lied et M. Maniaci (éd.), Bible as Notepad: Tracing Annotations and Annotation Practices in Late Antique and Medieval Biblical Manuscripts (Manuscripta Biblica 3), Berlin, Boston 2018.
  • S. D. Olson, Athenaus Naucratites, Deipnosophistae. III.A, Libri VIII-XI ; IV.a, Libri XII-XV (Bibliotheca teubneriana : scriptorum graecorum et romanorum), Berlin, Boston, 2020.
  • S. Papaioannou, Michael Psellus, Epistulae, I (Bibliotheca scriptorum Graecorum et Romanorum Teubneriana 2030), Berlin, Boston 2019.

Pierre Augustin

Révision du corpus chrysostomien et pseudo-chrysostomien :

Poursuite de la transformation des Appendices des Codices Chrisostomici Graeci I-VIII en recensions de leurs textes parents et ajout des identifiants CCG Appendices :

Une fois résorbé et supprimé de Pinakes le dossier des « Appendices » (311 témoins), il a fallu s’attaquer aux 82 témoins subsistants d’Appendices (textes composites avérés) saisis sous d’autres rubriques. Désormais ont été revus sur ce point les volumes I à V des CCG et le volume VI est en cours. Il reste une cinquantaine de témoins répartis dans les volumes VI à VIII. À l’occasion de cette révision ont été saisies ponctuellement en bibliographie quelques références à des articles donnant une analyse précise de textes composites ps.-chrysostomiens, par exemple : Datema 1981, pour CCG I, Appendix 16 : In sanctum Pascha (cf. CCG VIII, 2, p. 249) ; CCG I, Appendix 20 : In illud Ascendit lesus in templum (Ioh. 7, 14) et in illud Non ueni ut iudicem mundum (cf. CCG VIII, 2, p. 249-250) ; CCG III, Appendix 5 : In illud Ascendit Dominus in templum (Ioh. 7, 14) (cf. CCG VIII, 2, p. 252) ; Lembo 1969, pour CCG V, Appendix 4a : In Eliam et uiduam ; Gârbacea 2021a et b, pour CCG V, Appendix 39 : In transfigurationem homilia composita (il vaudrait la peine de mettre à jour sur ce point la bibliographie de Pinakes). Au moins 35 Appendices des CCG ont reçu un numéro de BHG ou de CPG, mais de nombreux textes ps.-chrysostomiens composites n’ont pas été analysés dans les CCG (voir, dans la bibliographie de Pinakes, Datema 1985 et Dochhorn 2006, sur BHG 939t, recension composite de CCG 4564.4, non prise en compte dans les CCG I, ou encore Mühlberger 2016 et CCG VIII, 2, p. 101, où il faut lire « Oxford, New College 83 », sur CCG 4886, 30 Eclogae non analysées dans les CCG I). D’autres ont été analysés ailleurs que dans les CCG ; c’est le cas des cinq homélies sur l’Annonciation mentionnées dans Bickersteth 1980 : BHG 1076u ; BHGa 1139m = CPG 5025 (partie de CPG 4677) ; BHG 1076x ; BHGa 1098d = CPG 4919 (partie de CPG 8118) ; BHG 1112w. Enfin, quelques rubriques de « themata » ont été considérablement diminuées, p. ex. Themata : Samaritana. Inversement, d’autres rubriques ont été considérablement augmentées (CPG 7912). Une révision est en cours pour les homélies sur l’Annonciation.

Francesca Barone

Spécialiste de la tradition manuscrite des œuvres de Jean Chrysostome (authentiques, ou qui lui sont attribuées), je m’occupe, dans le cadre de Pinakes, de saisir les volumes des Codices Chrysostomici Graeci, un outil d’importance majeure pour les études chrysostomiennes. Ces catalogues de manuscrits, fruit d’un programme de recherche historique de la Section grecque de l’IRHT commencé dans les années Soixante, sont aujourd’hui partiellement accessibles en ligne (pour le moment, les volumes I à VI).

Après avoir saisi les volumes VIII et VII, en 2021 j’ai saisi le volume VI, dédié à la Biblioteca Apostolica Vaticana et édité par Sever J. Voicu : Codices Chrysostomici Graeci. VI, Codicum ciuitatis Vaticanae partem priorem descripsit Sever J. Voicu (Documents, Études et Répertoires 11), CNRS Éditions, Paris 1999. Je terminerai ce volume dans les prochaines semaines.

En ce qui concerne la bibliographie, je saisis les revues donc je suis chargée (Byzantina, Byzantina Symmeikta, Estudios bizantinos, Greek Roman and Byzantine Studies, Parekbolai), mais aussi des articles ou des volumes que des collègues m’envoient ou que je lis au cours de mes recherches.

Outre mon travail personnel, cette année j’ai participé à la formation “Pinakes” de nouveaux collaborateurs, liés par ailleurs à la Section :

— Giada di Giuseppe, qui a effectué un stage à l’IRHT dans le cadre d’une bourse européenne Erasmus+ (voir sa présentation sur le carnet Manuscrits en Méditerranée) et dont la collaboration à Pinakes est destinée à continuer dans les années qui viennent, car elle commencera une thèse sous ma direction d’ici quelques semaines ;

 — Alessandro de Blasi, doctorant de l’Université de Padoue (en co-tutelle avec celle de Leuven), qui fait partie de l’équipe que je dirige pour le volume Codices Chrysostomici Graeci, X (Vatican, fonds mineurs) ;

Anne Petrucci, récemment nommée correspondante scientifique de l’IRHT pour la Section grecque.

Marie Cronier

Informations sur les manuscrits et leur contenu :

— Révision des informations sur les manuscrits de Wolfenbüttel, Herzog August Bibliothek (https://pinakes.irht.cnrs.fr/notices/depot/1303/), à partir du catalogue d’exposition D. Harlfinger, M. Sicherl (éd), Griechische Handschriften und Aldinen. Eine Ausstellung anlässlich der XV. Tagung der Mommsen-Gesellschaft in der Herzog-August-Bibliothek Wolfenbüttel, 16. Mai-29. Juni 1978, Ausstellungskataloge der Herzog-August-Bibliothek ; Nr. 24, Wolfenbüttel, Herzog-August-Bibliothek, 1978.

— Révision des cotes et description sommaire des manuscrits du Patriarcat Grec de Roumanie, Bucuresti, Bibl. Sfântului Sinod al Patriarhiei României, à partir de :

C. Karanasios, « Griechische Handschriften rumänischer Sammlungen: die Handschriften des Orthodoxen Patriarchats von Rumänien », dans C. Brockmann, D. Deckers, D. Harlfinger, S. Valente (éd), Griechisch-byzantinische Handschriftenforschung. Traditionen, Entwicklungen, neue Wege, Berlin, Boston, de Gruyter, 2020, p. 71-80.

— Saisie du catalogue de N. Kavrus-Hoffmann, P. Alvarez, A Catalogue of Greek Manuscripts at the University of Michigan, Ann Arbor. Volume I, Ann Arbor, University of Michigan Press, 2021 pour Ann Arbor (MI), University of Michigan Library, MS, avec informations complémentaires issues de A. Cataldi Palau, The Collection of Greek Manuscripts of Angela Burdett-Coutts, Bibliologia [BIB] 62, Turhnhout, Brepols, 2021.

Informations sur de nombreus copistes et possesseurs (mise à jour des manuscrits attribués, bibliographie etc.), par exemple sur :

Μακάριος Σερρῶν (à partir de : L. Orlandi, « A Lesser-Known Member of Bessarion’s Milieu: The Scribe-Bishop Makarios », dans J. Quenzer (éd), Exploring Written Artefacts, Berlin – Boston, De Gruyter, 2021, p. 753-772)

Étienne Baluze, à partir de D. Jackson, « The Greek Manuscripts of John Moore and Etienne Baluze », Codices Manuscripti, 56-57, 2006, p. 29-42.

Jean-Baptiste Hautin, à partir de D. Jackson, « The Greek Manuscripts of John Moore and Etienne Baluze », Codices Manuscripti, 56-57, 2006, p. 29-42.

— anonyme “Non quae super terram”, à partir d’A. Cataldi Palau, « Une collection de manuscrits grecs du XVIe siècle (ex-libris: “non quae super terram”) », Scriptorium, 43, 1989, p. 35-75.

Γεώργιος Ἑρμώνυμος, Georges Hermonyme de Sparte, à partir des publications d’Henri Omont et de S. Martinelli Tempesta, « Filologia e società nella carriera di un maestro greco fra Quattro e Cinquecento: Giorgio Ermonimo di Sparta », dans S. Costa, F. Gallo, S. Martinelli Tempesta, M. Petoletti (éd), Filologia e società. Episodi e contesti lungo la storia, Ambrosiana Graecolatina 11, Milano, Biblioteca Ambrosiana, 2020, p. 177-282.

— divers autres copistes, dont des Anonymi, mentionnés par D. Harlfinger, Specimina griechischer Kopisten der Renaissance. I. Griechen des 15. Jahrhunderts, Berlin, Nikolaus Mielke, 1974 (en cours).

Bibliographie

Environ 105 notices diverses (articles et/ou monographies), ainsi que 29 articles des actes du 8e Colloque de paléographie grecque (C. Brockmann, D. Deckers, D. Harlfinger, S. Valente (éd), Griechisch-byzantinische Handschriftenforschung. Traditionen, Entwicklungen, neue Wege, Berlin – Boston, De Gruyter, 2020) et 22 articles des actes du 9e Colloque international de paléographie grecque (M. Cronier, B. Mondrain (éd), Le livre manuscrit grec : écriture, matériaux, histoire. Actes du IXe Colloque international de Paléographie grecque (Paris, 10-15 septembre 2018), Travaux et mémoires 24.1 (2020), Paris, Association des amis du Centre d’histoire et civilisation de Byzance, [2021]).

Giada Di Giuseppe

Pendant mon stage à l’IRHT, effectué de mars à juillet 2021 avec une bourse Erasmus+ Traineeship, j’ai travaillé avec les membres de la Section grecque et de l’Orient chrétien sur différents aspects de l’histoire des textes dans Pinakes, afin de me familiariser avec cet outil à travers des tâches à accomplir.

En premier lieu, je me suis consacrée à la réorganisation des œuvres et de la bibliographie de Libanios dans Pinakes, suivie par André Binggeli et Marie Cronier, et de Basile de Césarée, cette fois sous la direction de Matthieu Cassin.

J’ai travaillé pour intégrer dans Pinakes des données provenant du Répertoire des bibliothèques et catalogues de manuscrits grecs de Jean-Marie Olivier (Turnhout, 1995), toujours dirigée par Matthieu Cassin. Il s’agissait de signaler les catalogues répertoriés par J.-M. Olivier et de les mettre en lien avec les manuscrits correspondants. La révision, commencée à partir de la fin de l’alphabet, a été menée jusqu’à la ville de Stanimaka.

Ensuite, sous la direction Pierre Augustin, je me suis concentrée sur la mise à jour des donnée liées aux copistes et aux possesseurs des manuscrits, en indiquant à fur et à mesure la bibliographie qui les concerne et les manuscrits possédés, à partir d’un fichier bibliographique rassemblé depuis des années par P. Augustin. La révision a été menée jusqu’à Leto Pomponio.

J’ai enfin ajouté des liens vers des ressources externes à Pinakes, en particulier vers de nouvelles numérisations, comme celles de Hagion Oros, Monê Batopediou, et j’ai également mise à jour les numérisations des manuscrits grecs de la Biblioteca Apostolica Vaticana.

Enfin, j’ai décrit, à partir des reproductions disponibles, le contenu des manuscrits suivants : München, BSB, Cod.graec. 483 ; Paris, BNF, grec 3015 ; Jerusalem, Patriarchikê bibliothêkê, Panaghiou Taphou 107 ; Città del Vaticano, BAV, Vat. gr. 2056.           

Thibault Miguet

Ayant récemment changé de statut (je suis maître de conférences à l’Université Paris-Est Créteil depuis septembre 2021), j’ai désormais moins de temps pour alimenter la base Pinakes en catalogues et bibliographie. Je reste cependant membre associé de l’IRHT et suis heureux de pouvoir continuer à contribuer aux activités de la section grecque et de l’Orient chrétien.

Ainsi, j’ai saisi quelques livres pour la bibliographie, lorsque de nouvelles acquisitions du GED (Grand Équipement Documentaire, la bibliothèque du Campus Condorcet) arrivent à la section.

J’ai également mis à jour quelques liens de numérisation (université de Cambridge) et rentré les liens de numérisation de manuscrits pour l’Athos (monastère de Karakallou).

Jacques-Hubert Sautel

En 2021, j’ai poursuivi, pour la rubrique bibliographique de Pinakes, principalement le dépouillement des revues qui me sont confiées avec, pour l’une d’elles, un rétrospectif d’années antérieures et la saisie partielle de l’année en cours de publication.

Bibliographie des mss

  1. Revues dépouillées :
  • Revue des Études Tardo-antiques, 2019-2020 ;
  • Byzantinische Zeitschrift 114, 1 (avril 2021) et 2 (sept. 2021) ;
  • Segno e Testo 15 (2017), 16 (2018), 17 (2019), 18 (2020).
  1. Articles ou livres signalés par lecteurs :

M. Cacouros (6 articles) ; M. Patillon (Syrianus, Sur les états de cause, CUF)

Pour la rubrique du contenu des manuscrits, j’ai créé un nouvel auteur, à partir d’un article dépouillé dans la BZ 114, 2 (Ephraem Aeniensis)  et ai révisé les manuscrits qui en contenaient une œuvre.

BHGms : Bibliotheca Hagiographica Graeca Manuscripta

(resp. Xavier Lequeux, Société des Bollandistes, Bruxelles)

Le projet BHGms (IHRT, Section grecque – Société des Bollandistes) a pour ambition de recenser tous les manuscrits hagiographiques grecs. 

L’année écoulée a été consacrée aux transcriptions de textes hagiographiques grecs collectées par les Bollandistes durant l’Ancien Régime, et actuellement réparties entre la Bibliothèque des Bollandistes et la Bibliothèque Royale Albert Ier, à Bruxelles.  Leur nombre s’élève à 370 apographes.  L’enquête poursuivie dans les Acta Sanctorum a permis de recenser plus de 270 copies supplémentaires, soit détruites après publication soit perdues entretemps.  Toutes les données (repérage des textes copiés, ms. source, identification du copiste) ont été insérées dans Pinakes sous les cotes des manuscrits concernés. Pour plus de détails, voir B. Joassart & X. Lequeux, « Les apographes grecs des anciens Bollandistes », Analecta Bollandiana 139.2 (2021), p. 359-379.

Un total de 2339 enregistrements ont fait l’objet d’une modification (correction et/ou création) durant l’année 2021.

PTB (Paratextes de l’Apocalypse)

Au cours de l’année 2021, la première phase du projet paratexte de l’Apocalypse, brièvement présenté l’année dernière (https://manuscrits.hypotheses.org/4097) est arrivé à son terme. Au cours de cette phase, les collaborateurs et collaboratrices du projet ont survolé 320 manuscrits contenant l’Apocalypse, parmi lesquels ils en ont décrit 82, antérieurs au XIIIe siècle.

Dans la terminologie du projet, un « survol » implique, pour ce qui est de Pinakes, la création d’une notice très succincte, limitée à un titre standardisé pour le manuscrit et l’Unité de Production (Unité Codicologique) concernée, ainsi qu’une vérification rapide de la plausibilité de la date de cette dernière. En outre, un système de codes et de notes dans des champs non publics permet d’évaluer l’intérêt du manuscrit pour le projet, ainsi que de retrouver et regrouper plus facilement ceux qui sont les plus intéressants.  

Une « notice détaillée » implique au contraire la description du contenu complet du manuscrit au moyen des témoins, selon des règles strictes ; le niveau de précision varie cependant suivant l’intérêt du témoin pour le projet.   

Selon la procédure normale, tous les survols comme toutes les descriptions sont relus par un autre membre du projet, et rendus publiques lorsque le catalogueur principal et son relecteur sont d’accord entre eux.

Ce travail de dépouillement a permis de mettre en lumière une douzaine de nouveaux témoins de l’Apocalypse (non encore signalés par l’Institut für neutestamentliche Textforschung de Münster), ainsi qu’une grande quantité de paratextes. Nous espérons commencer en 2022 la deuxième phase du projet, qui vise à compléter les données, décrire une cinquantaine de nouveau manuscrits, étudier la typologies des manuscrits de l’Apocalypse en tant que livres, et publier une partie significative du matériel mis à jour.

Également au cours de l’année 2021, l’interface réservée aux manuscrits bibliques en général, annoncée dans le rapport précédent, a été mise en fonction www.manuscripta-biblica.org. Celle-ci donne un meilleur accès aux données sur ces manuscrits, particulièrement riches pour les centaines de manuscrits, surtout des Évangiles mais aussi de l’Apocalypse, analysés dans le cadre des deux projets consacrés aux paratextes bibliques. Les données restent physiquement stockées dans Pinakes.

Les auteurs/autrices et relecteurs/relectrices des notices du projet Paratextes de l’Apocalypse sont :
Gabriella Mighali (en formation)
Darius Müller
Djurdjica Stanojevic (aide ponctuelle)
Dr. Emmanuel Van Elverdinghe

Les trois responsables (co-Principal Investigators) du projet Paratextes de l’Apocalypse sont :
Marin Karrer
Martin Wallraff
Patrick Andrist

RAP : Repertorium Auctorum Polemicorum

Le projet RAP (Repertorium Auctorum Polemicorum) se donne pour objectif de constituer le premier répertoire complet des textes liés aux relations entre christianisme byzantin et christianisme latin, en étudiant  tous les genres littéraires et tous les sujets de discussion concernant l’évolution des relations entre les parties occidentale et orientale de l’Église, ou, selon leurs noms modernes, les Églises catholique et orthodoxe. Ce travail sur les œuvres de controverse se fait en prenant en compte la tradition manuscrite de chaque texte, grâce à la collaboration avec la base de données Pinakes.

Une centaine de notices d’œuvres (1 notice par œuvre, avec un n° RAP, des mots-clés, les références de l’édition etc…) ont déjà été traitées et substantiellement enrichies, par exemple :

— liste des œuvres attribuées à Photios (distinction faite entre les œuvres authentiques et apocryphes, en l’état actuel de la bibliographie) : https://pinakes.irht.cnrs.fr/notices/auteur/2341/  

— liste des œuvres attribuées à Nicolas de Méthone : https://pinakes.irht.cnrs.fr/notices/auteur/2069/

— réfutation par Scholarios d’un traité de Bessarion (avec lien entre les deux textes) : https://pinakes.irht.cnrs.fr/notices/oeuvre/1731/

Dans plusieurs cas, l’équipe RAP a dû corriger l’attribution erronée de certaines œuvres en les réattribuant à leur auteur véritable. En outre, lors de la vérification des données manuscrites, pour certaines œuvres déjà présentes dans Pinakes, l’équipe RAP a pu identifier de nouveaux témoins, qui ont donc été ajoutés à la liste des codex.

Ce travail de vérification, complément, et parfois réattribution des textes a été fait pour la majeure partie des auteurs de textes de controverse du ixe au xiie siècle (en particulier les traités théologiques), ainsi que pour quelques auteurs du xve siècle.

Le label RAP signifie que :

  • l’identité de l’auteur a été vérifiée, et un lien a été créé entre cet auteur et le TLG, ainsi qu’avec l’ODB et le répertoire prosopographique adéquat (PBE, PBW, PLP) ; si nécessaire, quelques références bibliographiques sur cet auteur ont été ajoutées
  • l’attribution de l’œuvre à son auteur a été vérifiée, ce qui permet de préciser le siècle tant pour l’auteur que pour l’œuvre ; quelques références bibliographiques sur l’œuvre ont été ajoutées (et, le cas échéant, aussi sur la tradition manuscrite)
  • un lien entre cette œuvre et le TLG a été créé ; un numéro RAP unique d’identification de l’œuvre a été affecté
  • les titre, incipit, et desinit de l’œuvre ont été ajoutés
  • les références aux éditions existantes ont été ajoutées
  • des mots-clés ont été affectés : Sujets de controverse, Forme littéraire, Terminologie grecque de la forme littéraire, ainsi que le type de Relation entre les textes, dans les cas où deux œuvres sont liées par une relation réciproque (réfutation, commentaire etc…)
  • quand c’était nécessaire, certaines vérifications ont été menées à propos de la version de l’œuvre transmise par certains manuscrits : dans ces cas-là, ces manuscrits eux-mêmes ont reçu un label RAP

Le même travail se poursuit pour les auteurs des xiiie-xve siècles ainsi que pour les textes anonymes et non-théologiques.

Le site Internet propre de RAP a été construit en 2021 et le moteur de recherche (qui apparaîtra sous l’onglet Database) est actuellement en cours de développement : https://pric.unive.it/projects/rap/home?ADMCMD_prev=e9dc8656343eca923ab06a0e7a528e6c. Il sera opérationnel d’ici le XXIVe Congrès des études byzantines qui se tiendra à Venise-Padoue en août 2022. Dans ce cadre, l’équipe présentera sous la forme d’un poster son projet et ses premières réalisations.   

L’équipe RAP (M.-H. Blanchet, A. Bucossi et L. D’Amelia) est soutenue financièrement par Ca’ Foscari Université de Venise (Ca’ Foscari SPIN Measure 2 et VeDPH – Venice Centre for Digital and Public Humanities) et par le Labex RESMED.

Marie-Hélène Blanchet, CNRS, Orient et Méditerranée (marie-helene.blanchet@college-de-france.fr)
Alessandra Bucossi, Ca’ Foscari Université de Venise (alessandra.bucossi@unive.it)
Luigi D’Amelia, Ca’ Foscari Université de Venise (luigi.damelia@unive.it)

  1. J’ai publié récemment une recension de l’ouvrage : J.-M. Olivier, Supplément au répertoire des bibliothèques et des catalogues de manuscrits grecs, Turnhout, 2018, dans Revue des études grecques 134, 2021, p. 250-254. []
  2. J’ai également publié un compte rendu de ce catalogue : D. Getov, A Catalogue of the Greek Manuscripts in the National Library Sts. Cyril and Methodius, Sofia, Turnhout, 2019, dans Revue des études byzantines79, 2021, p. 363-365. []

Matthieu Cassin

Chargé de recherche à la section grecque et de l'Orient chrétien de l'Institut de recherche et d'histoire des textes (CNRS, UPR 841).

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.