Back to Istanbul : mission de catalogage, juin 2015

La dernière semaine de juin, une cinquième mission de catalogage a été menée sur le fonds de la Sainte-Trinité à la bibliothèque du Patriarcat œcuménique à Istanbul. André Binggeli, Matoula Kouroupou et Matthieu Cassin ont poursuivi la description des manuscrits du fonds et commencé les vérifications.

DSC_0121

En effet, le catalogage des 147 cotes du fonds – mais quelques manuscrits ne sont plus présents aujourd’hui – est maintenant bien avancé : cette mission a permis d’étudier les derniers manuscrits qui n’avaient pas encore fait l’objet d’un examen direct. Elle a également été l’occasion de commencer les vérifications des notices déjà rédigées, en particulier pour les manuscrits qui ont été présentés lors des séances collectives mensuelles de travail sur le catalogue. Malgré l’attention portée lors du premier examen d’un manuscrit in situ, des détails échappent toujours, que seule la mise en forme de la notice de catalogue permet de mettre au jour : non concordance entre une lacune textuelle et la structure d’un cahier, filigrane d’un feuillet de garde non relevé, note dont le déchiffrement sur photographie reste incertain, incertitude sur l’existence d’un changement de main ou d’une simple variation d’écriture par un même copiste, etc. Cette partie du travail, assez différente de l’étude initiale des manuscrits, offre rarement le même plaisir de la découverte, mais permet de s’assurer du bon emboîtement de toutes les pièces du puzzle, dans la mesure du possible.

Trin49f1

Un manuscrit qui n’avait pu être examiné jusqu’à présent, le Sainte-Trinité 49, a été décrit en détail. Il s’agit de Ménées de décembre, signé et daté par Joasaph des Hodèges en 1372/1373. L’un des sparagmata a pu y être replacé. Il est en outre intéressant pour l’histoire de la bibliothèque, dans la mesure où la note de possession qu’il comporte comprend la traditionnelle mémoire de Métrophane, mais aussi, de la même main et ajouté au-dessus de la ligne, le nom d’Euthyme, qui fut sûrement higoumène du monastère après Métrophane (pendant l’un des patriarcat de celui-ci, ou après sa mort).

DSC_0999

Le travail sur les sparagmata (fragments détachés des manuscrits de la bibliothèque), commencé lors de la mission précédente, s’est également poursuivi. La description du premier lot, qui concerne principalement des manuscrits anciens, est presque achevée. Un évangéliaire presque complet, mais non relié et en désordre, a été étudié et remis en ordre. Le second lot, qui comporte pour l’essentiel des fragments de manuscrits récents qui doivent pour la plupart provenir du fonds de l’École théologique, a été examiné plus sommairement.

La mission a également été l’occasion de préparer le colloque qui se tiendra à Istanbul en octobre de cette année (14-16 octobre) sur le thème suivant : « Autour de la Sainte-Trinité de Halki : bibliothèques grecques à Constantinople à l’époque du patriarche Métrophane III ». Les séances du jeudi et du vendredi auront lieu respectivement au Research Center for Anatolian Civilizations de l’Université Koç et à l’Institut français d’études anatoliennes. Nous avons reçu un accueil très chaleureux de nos partenaires et avons pu régler l’essentiel des détails pratiques.

P1040481

L’organisation de la première journée du colloque, qui sera accueillie à l’École théologique de Halki, aux lieux mêmes du monastère de la Sainte-Trinité, a été évoquée par André Binggeli avec le supérieur du monastère, le Métropolite de Pruse. Ce bref séjour sur place a également été l’occasion de poursuivre, dans la bibliothèque des imprimés de l’École, la recherche des livres anciens décrits dans les inventaires du 19e siècle, et en particulier ceux qui sont susceptibles de provenir du monastère, avant la fondation de l’École théologique en 1844. En effet, si les manuscrits se trouvent aujourd’hui tous rassemblés au Patriarcat au Phanar, les imprimés sont, eux, restés sur place et les deux fonds, celui du monastère et celui de l’École, ont été mêlés.Café devant le Métochion