Compte-rendu du colloque « Autour de la Sainte-Trinité de Chalki » (I)

Du 14 au 16 octobre 2015 s’est tenu à Istanbul le colloque international organisé par André Binggeli et Matthieu Cassin (Section grecque de l’IRHT) et intitulé: « Autour de la Sainte-Trinité de Chalki. Les bibliothèques grecques à Constantinople au temps du patriarche Métrophane III (16e s.) – Around the Holy Trinity of Halki. Greek Libraries in Constantinople at the time of Patriarch Metrophanes III (16th c.) » (voir le programme).

Cet événement est l’aboutissement des trois premières années du projet ANR i-Stamboul (2013-1016), porté par la Section grecque de l’IRHT en collaboration avec l’Université de Crète (Réthymno). Il faisait suite au colloque de Réthymno (26-27 mai 2015), qui était plus particulièrement consacré aux bibliothèques grecques dans l’Empire ottoman (voir le compte rendu).

Le colloque d’Istanbul était co-organisé sur place par trois institutions, l’École théologique de Chalki (Patriarcat Œcuménique), le Research Center for Anatolian Civilization (Université Koç) et l’Institut français d’études anatoliennes (CNRS), qui ont chacune accueilli les participants pendant une journée.

Au sommet de la colline, le monastère de la Sainte-Trinité
Au sommet de la colline, le monastère de la Sainte-Trinité

Symboliquement, la première journée s’est déroulée dans le monastère de la Sainte-Trinité lui-même, où se trouve actuellement l’École théologique et où étaient conservés jusque dans les années 1930 les manuscrits qui font l’objet du programme ANR i-Stamboul.

Sur le bateau pour Chalki
Sur le bateau pour Chalki

Pour se rendre sur l’île de Chalki (aujourd’hui Heybeliada), les participants ont dû emprunter le bateau qui assure la liaison avec Istanbul.

À l’arrivée, les véhicules motorisés étant interdits dans l’île, c’est en calèches que nous nous sommes rendus au monastère, situé au sommet de l’une des deux collines de l’île.

En calèche à Chalki
En calèche à Chalki

Le colloque a été ouvert par une allocution de Sa Sainteté Bartholomée Ier, qui nous as honorés de sa présence (Compte rendu sur le blog du Patriarcat).

Discours de Sa Sainteté Bartholomée Ier
Discours de Sa Sainteté Bartholomée Ier

André Binggeli et Matthieu Cassin ont ensuite présenté les enjeux du colloque.

A. Binggeli et M. Cassin présentent l'introduction du colloque
A. Binggeli et M. Cassin présentent l’introduction du colloque © D. Reinsch

La première communication a été présentée par le professeur Dimitris Apostolopoulos (« Μητροφάνης Γ´ πατριάρχης και λόγιος »).

Conférence du prof. Dimitris Apostolopoulos
Conférence du prof. Dimitris Apostolopoulos © A. Chryssostalis

Pour le déjeuner, l’higoumène de la Sainte-Trinité, son Éminence Elpidophoros Lambriniadis, nous a reçus à la trapeza du monastère.

Déjeuner à la trapeza de la Sainte-Trinité
Déjeuner à la trapeza de la Sainte-Trinité

En début d’après-midi était organisée une visite du monastère, en particulier de la bibliothèque de l’École théologique de Chalki, où est encore aujourd’hui conservée une remarquable collection d’imprimés anciens, qui fait actuellement l’objet d’un catalogage.

La bibliothèque historique de l'Ecole théologique
La bibliothèque historique de l’Ecole théologique

Le colloque a repris avec les communications d’Alessandra Ricci (« Byzantine-period monastic foundations on the Princes Islands and vicinities: an overview »), de Jean-Pierre Grélois, malheureusement absent (« Des voyageurs occidentaux au patriarcat de Constantinople, 16e-17e s.« ) et d’Alexis Chryssostalis (« Les îles des princes vues par les voyageurs occidentaux« ).

Alexis Chryssostalis
Alexis Chryssostalis © D. Reinsch

Au terme de cette première journée à Chalki, nous avons pris le bateau pour retourner à Istanbul, où s’est déroulée la seconde journée.

Sur le chemin du retour des îles des princes
Sur le chemin du retour des îles des princes © A. Lampadaridi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *