Nouvelle mission de catalogage à Istanbul (novembre 2014)

Dans le cadre du projet ANR i-Stamboul, une nouvelle mission de catalogage à la bibliothèque du Patriarcat œcuménique de Constantinople a été effectuée par André Binggeli, Marie Cronier et Matoula Kouroupou, au cours de la première quinzaine de novembre 2014.

Le catalogage des manuscrits s'effectue en étroite collaboration
Le catalogage des manuscrits s’effectue en étroite collaboration
Examen des manuscrits au Patriarcat

Il s’agissait de poursuivre la description des manuscrits provenant du monastère de la Saint-Trinité sur l’île de Chalki.

Tandis que l’analyse du contenu s’effectue à l’avance sur microfilms, on procède sur place au relevé des caractéristiques matérielles, telles que les dimensions des pages et de la surface écrite

On relève les dimensions de la page puis de la surface d'écriture à l'aide d'un mètre souple
On relève les dimensions de la page puis de la surface d’écriture à l’aide d’un mètre souple

…ou encore le relevé des filigranes (pour les manuscrits de papier) à l’aide d’une planche électroluminescente à lumière froide, qui fait apparaître le filigrane sans endommager le papier.

La planche à lumière froide permet de relever très précisément le motif des filigranes à l'aide d'un papier calque
La planche à lumière froide permet de relever très précisément le motif des filigranes à l’aide d’un papier calque

Pour les reliures comportant un décor par impression de fers (« estampage à froid »), comme c’est le cas de la majorité des reliures byzantines, on effectue un frottis au crayon bleu, permettant de prendre une empreinte des petits fers de manière beaucoup plus lisible qu’à l’aide des photographies.

Frottis de reliure à l'aide d'un crayon bleu
Frottis de reliure à l’aide d’un crayon bleu


Une partie importante de la mission a été consacrée à l’analyse des σπαράγματα (sparagmata) de la bibliothèque du patriarcat œcuménique, c’est-à-dire des fragments détachés des manuscrits, qui ont été recueillis et conservés dans des boîtes séparées.

Une des boîtes dans lesquelles les "sparagmata" sont conservés
Une des boîtes dans lesquelles les « sparagmata » sont conservés

Ces fragments ont été numérotés et classés en différents dossiers.

Les fragments une fois numérotés et classés
Les fragments une fois numérotés et classés

Une description sommaire en a ensuite été effectuée (type de support, dimensions, nombre de folios, nature du texte transmis).

Un fragment constitué d'un feuillet isolé
Un fragment constitué d’un feuillet isolé

Avec quelque recherche, on parvient en général à identifier le texte de ces fragments. Ce travail demande généralement une comparaison avec les éditions imprimées.

Dans les cas particulièrement favorables, une coïncidence à la fois textuelle et codicologique permet de retrouver le manuscrit dont le fragment a été détaché. Par chance, on est parvenu plusieurs fois à cet heureux résultat au cours de ladite mission : on a alors procédé à la remise en place officielle du fragment dans le manuscrit, sous l’égide du directeur de la bibliothèque, le Père Agathangelos.

Un nouvel inventaire

D’autre part, une belle découverte a été faite au milieu de ces sparagmata : un inventaire des manuscrits de la bibliothèque de la Sainte-Trinité, établi dans la seconde moitié du XIXe siècle, alors que cette collection avait déjà été intégrée à l’École théologique (fondée sur l’emplacement du monastère en 1844). Jusqu’à présent, on soupçonnait fortement l’existence de cet inventaire mais il était demeuré introuvable.

Déchiffrement de l’inventaire du XIXe siècle, retrouvé par hasard au milieu des fragments
Déchiffrement de l’inventaire du XIXe siècle, retrouvé par hasard au milieu des fragments
Séjour au monastère, sur l’île de Chalki

La seconde partie de la mission s’est déroulée sur l’île de Chalki, au monastère de la Sainte-Trinité, qui abrite aujourd’hui l’École théologique.

Vue de l’île de Chalki
Vue de l’île de Chalki

Alors que la collection de manuscrits de la Sainte-Trinité de Chalki a été transférée à Istanbul, au Patriarcat, dès les années 1930, les imprimées demeurent toujours sur place.

Entrée de l’École théologique de l’île de Chalki
Entrée de l’École théologique de l’île de Chalki

Des investigations ont donc été menées parmi les plus anciens d’entre eux, dans le but notamment de tenter d’identifier s’il se trouvait encore sur place certaines des éditions imprimées recensées dans l’inventaire de la bibliothèque de la Sainte-Trinité établi à l’époque de Métrophane III (1572).

Les imprimés de la bibliothèque de la Sainte-Trinité (à l’École théologique)
Les imprimés de la bibliothèque de la Sainte-Trinité (à l’École théologique)

Il s’agissait également de préparer l’organisation du colloque de clôture du projet ANR i-Stamboul, qui se déroulera à Istanbul en octobre 2015, et dont la première journée aura lieu dans le monastère lui-même.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *