Nouvelle parution: Évagre le Pontique, Chapitres sur la prière

La Section grecque et de l’Orient chrétien de l’IRHT est heureuse d’annoncer la parution récente de l’ouvrage de Paul Géhin, directeur de recherche émérite:

Paul Géhin, éd. Évagre le Pontique, Chapitres sur la prière (Sources Chrétiennes 589), Paris 2017, 470 pages.

Les Chapitres sur la prière, au nombre de 153 comme les poissons de la pêche miraculeuse (Jean 21, 6-11), constituent une des œuvres majeures d’Évagre le Pontique.

Du côté grec, Évagre est le troisième auteur ecclésiastique à avoir abordé de façon spécifique le thème de la prière, après Clément d’Alexandrie (à l’intérieur du VIIe Stromate) et Origène. Sans négliger pour autant certaines problématiques traditionnelles, l’auteur présente une conception très élevée et épurée de la prière, qui se ramène à un colloque intime (homilia) entre l’intellect et Dieu. Alors que dans d’autres traités il avait surtout analysé les passions et les pensées de l’âme, il mène ici une exploration de l’intellect humain, dont il reconnaît à la fois la prééminence et les faiblesses. Il s’emploie à déjouer tous les pièges qui l’empêchent d’atteindre l’objectif ultime de la prière véritable « en esprit et en vérité ». Il invite à étendre l’ascèse à l’intellect lui-même qui doit se débarrasser de toute forme d’imagination et de multiplicité pour se rendre pleinement réceptif à Dieu. Marqués par l’idéalisme hellénique, les chapitres suivent une tradition qui place la contemplation au terme de tout parcours spirituel.

Un manuscrit des Chapitres sur la prière (Jérusalem, Patr. Bibl., Hagiou Saba 408, ff. 158v-159r)

Indépendamment de leur contenu, les képhalaia, qui sont le mode d’expression favori d’Évagre, présentent une haute qualité littéraire. Le traité a joui d’une grande popularité à la période byzantine, comme le montrent le nombre élevé des manuscrits et l’abondante tradition indirecte, mais sous le nom de Nil d’Ancyre et non sous le sien propre ; il a été traduit dans cinq langues de l’Orient chrétien, ainsi qu’en slave (mais pas en latin). L’authenticité évagrienne du traité, rétablie par le Père Hausherr dans un article célèbre datant de 1934, est désormais un point acquis.

Autres publications d’Évagre le Pontique par Paul Géhin, dans la collection des Sources Chrétiennes : les Scholies aux Proverbes (SC 340), les Scholies à l’Ecclésiaste (SC 397), les Chapitres des disciples d’Évagre (SC 514) et, en collaboration avec Antoine et Claire Guillaumont, le traité Sur les pensées (SC 438).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *